Escalade en salle
>
Articles 
L'alimentation

L'alimentation

Une aide inconnue à ne pas sous-estimer

31 janvier 2007, 

En athlétisme ou dans les autres sports dits classiques il n'est pas rare d'entendre à la croisée des chemins: 'Une bonne alimentation n'a encore jamais fait gagner personne mais avec une mauvaise alimentation vous pouvez carrément oublier.'

Dans notre sport aussi l'alimentation remplit son rôle. Quand on sait que le corps s'épuise et qu'il consomme de l'énergie dans toutes les phases d'entraînement, un schéma de récupération a un intérêt indubitable. Une bonne alimentation construit un rempart favorisant la convalescence et la constitution de tissus de réserve. Constat: faire simplement attention à son alimentation et s'en préoccuper quelque peu peut déjà apporter son lot d'effets positifs.

Les principes de base à observer sont les suivants:

  1. Régularité et variation
  2. Profiter avec parcimonie
  3. Boire suffisamment

1. Régularité et variation

A première vue ces deux préceptes sont carrément contradictoires. Pourtant dans le contexte de l'alimentation ils ne vont pas l'un sans l'autre:

  • La régularité vous rend la vie plus facile. Manger à heure fixe fait en sorte que vous ne ressentiez ni la faim ni les ballonements causés par un dîner trop précoce. Les heures fixes font en sorte que votre corps comprennent ce qui se passe et lui permettent en outre d'envoyer les bons signaux. Il vous sera moins redevable d'un festin gargantuesque et traversera la succession des repas sans encombres.
  • La variation au niveau de l'alimentation a également son importance. Offrez à votre corps l'occasion de profiter d'une alimentation équilibrée et votre santé fera un bon en avant considérable. Sachant que tous les éléments de votre corps ont des liens entre eux, cet effet positif sur votre santé sera transposé à votre faculté d'entraînement, votre récupération, votre sensibilité aux blessures, votre motivation, et bien d'autres choses encore.
  • La régularité dans la composition de votre alimentation ne doit néanmoins pas être synonyme de monotonie. L'objectif à atteindre reste une grande variation mais soyez ordonné.

To eat or not to eat?

2. Profiter avec parcimonie

Vous interdire les petits moments de plaisir ne vous rend pas la vie plus douce. Vous ne vivez qu'une fois, c'est pourquoi vous devez en profiter. Si vous abstenir vous coûte une énergie phénoménale, alors ne le faites pas. L'escalade vous permet de tirer profit de la vie au maximum. Qu'il en soit également ainsi de votre alimentation.
S'imposer une discipline est toutefois possible. Vous resservir d'un plat n'est pas utile si vous avez eu assez avec une portion. Un dessert et un ou deux snacks par jour ne sont-ils pas bien assez? Vous prendre une cuite avec les conséquences pour votre tête le lendemain n'est pas indispensable quand on sait qu'une fête est possible sans dépasser la ligne de non retour. Retenez donc ceci: l'excès nuit toujours!

3. Boire suffisamment

Ce dernier point a ses conséquences sur une série non négligeable de facteurs:

  • La température du corps est dépendante de votre faculté à capturer l'humidité. Elle a donc un impact déterminant sur les équilibres chimiques du corps.
  • La pression sanguine a également ses effets sur votre faculté à capturer l'humidité. Elle est déterminante dans la diffusion efficace de l'oxygène et des tissus alimentaires ainsi que dans l'évacuation des déchets. Ces diffusions et évacuations ont toutes deux un lien ténu avec la récupération.
  • L'humidité augmente la prise de glucose nécessaire en tant que support de notre énergie.
  • ...

Aussi bien avant, pendant qu'après l'effort, boire abondamment a donc un avantage certain.

Respecter ces trois règles est une manière simple et, dans la durée, un moyen sain et efficace de gérer son alimentation. L'appel à diététicien ou la lecture de rapports sont intéressants si vous désirez en savoir plus sur le sujet, mais sachez cependant qu'ils ne sont pas vraiment nécessaires pour vivre sainement.

To drink or not to drink?

Autres tuyaux

Voici encore quelques tuyaux pour celles et ceux d'entre vous qui désireraient en savoir plus:

  • Malgré tout le mal qu'on a pu en dire, les graisses sont bel et bien nécessaires. En premier lieu elles véhiculent les vitamines se dissolvant dans les graisses. Deuxièmement elles semblent agir dans une certaine mesure sur la prévention des blessures. Certaines études rapportent en effet que les athlètes très maigres et ceux qui ont des régimes alimentaires dénués de lipides sont plus soumis aux blessures. Il semblerait même que certaines graisses aient des propriétés anti-inflammatoires. C'en est fini de la stigmatisation des graisses.
    Prenez garde cependant! Il est important de tenir compte du type de graisses (saturées - non saturées) que vous ingurgitez et des vecteurs de graisse inattendus. Les plats de pâtes semblent être riches en hydrate de carbone et pauvres en graisse mais la sauce qui va avec est une véritable source de lipides comme les pains au chocolat. En terme de choix les graisses de poissons me semblent les plus indiquées.
  • A l'entraînement ce sont vos réserves en hydrate de carbone qui se résorbent. Il est important de compenser cette baisse au moyen de snacks riches en hydrate de carbone (banane, barre de muesli,.) et/ou de repas riches en hydrate de carbone (pâtes complètes, céréales,.). Se construire une trop grosse réserve n'est toutefois pas conseillé sachant que pendant la pratique de votre sport, il est toujours possible de s'alimenter.
    Manger des produits complets est d'ailleurs préconisé puisqu'ils véhiculent des vitamines B qui optimalisent la digestion des amidons.
  • Pour faciliter la bonne récupération et une construction ordonnée des muscles vous aurez également besoin de protéines, les briques de votre corps. Un trop plein de protéines causera inévitablement une prise de graisses ainsi que des effets négatifs sur la "calcairisation" et le durcissement des parois vasculaires. Les excès nuisent donc ici aussi.
  • Les compléments alimentaires (vitamines et autres) ne sont pas utiles tant que votre schéma alimentaire est bon et équilibré. Tous les tissus alimentaires sont assimilés au moyen d'une alimentation variée et les effets positifs de tels compléments sont très rarement prouvés. Tenez également compte du fait que certains d'entre eux se trouvent sur la liste des produits prohibés. Seul un avis médical peut autoriser la prise légale de tels compléments.

Un schéma alimentaire bien contrebalancé est et reste donc la solution miracle!

Info complémentaire

 

Tijl


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,