Mix
>
Articles 
Wanne Libot

Wanne Libot

Jeune et Belge

18 mars 2009, 

Le nom de Wanne Libot est régulièrement apparu dans les résultats de compétition ces dernières années. Un titre belge en Junior et un titre de champion de Flandres chez les étudiants sont quelques-uns de ses faits d'arme. Et malgré les blessures (non) obligatoires, la liste de ses participations reste aussi longue chaque année. Gageons que les résultats s'amélioreront encore. Une interview jeune et belge.

Quand, comment et pourquoi as-tu débuté l'escalade?

Mon père grimpait déjà et quand ma mère a constaté que je montais de plus en plus aux arbres, elle m'a envoyé avec lui. J'ai grimpé six mois en sa compagnie avant de continuer dans le club local. C'était à Mortsel. Ensuite j'ai enchaîné à la salle Indoor d'Anvers pour atterrir au final à Klimax. J'ai ressenti tous les autres sports comme une obligation alors qu'avec l'escalade c'était comme quelque chose qui émanait de moi. Je me souviens de mon premier brevet à 10 ans. Nous l'avions reçu à la fin de l'année et il mentionnait notre meilleure performance de l'année. Je pense que c'était un 6a.

Pas mal pour une première année d'escapade. Pour le moment tu combines études et escalade: ça marche?

Plutôt difficilement en fait. Je suis un Master d'Education physique et les deux premières années mettent tellement les sports en avant que j'ai eu du mal à combiner avec l'escalade. En 2e Baccalauréat j'ai même été blessé. En escalade, cela a commencé par une blessure à l'épaule, suivie immédiatement par une blessure au doigt. J'ai été plus d'une demi-année hors circuit.

Quelle importance apportes-tu à la compétition en comparaison avec la falaise?

Pour le moment je suis principalement occupé par la compétition. Cela ne retire rien au fait que j'adore m'accrocher aux rochers. Par manque de temps du fait de mes études et vu que je vis à Anvers, la falaise est plutôt un rêve inaccessible.

Il y a quelques années, tu as joué le rôle principal dans un accident en falaise. Peux-tu nous expliquer ce qui s'est passé?

Je testais une voie à l'occasion d'une formation à Dave. Mon partenaire et moi étions en train de coacher deux débutants. Je grimpais la voie en tête mais arrivé à la moitié, j'ai constaté qu'elle était trop dure pour nos débutants. Nous avions l'habitude de monter les moulinettes pour descendre les voies en rappel ensuite. J'ai appelé en bas pour indiquer que je descendais immédiatement en moulinette. Une fois au dessus j'ai lancé un "ok?". L'assureur s'était détaché et a probablement pensé que je voulais savoir si je pouvais commencer à descendre en rappel. Il a répondu OK et j'ai commencé à me pencher en arrière. D'une hauteur de 15 mètres j'ai commencé à descendre à toute vitesse. Trop vite pour paraître normal. C'est à ce moment que mon coeur a commencé à batte à 330 à l'heure…
L'espace d'un éclair j'ai vu un moniteur et entre lui et moi un duo en train de grimper en moulinette. Je me suis jeté sur cette corde et j'ai réussi à me freiner avec les brûlures pour conséquence. Grâce à la perte de vitesse, j'ai réussi à agripper la corde d'une personne qui était en train de faire un relais juste à côté de ma ligne. Je me suis arrêté à un mètre du sol.

Et ensuite?

En soi, j'ai tout de suite eu le sentiment d'une petite anecdote genre "allez les gars, rien ne s'est passé", mais cela a duré jusqu'au moment où j'ai voulu bouger mon pied. Du fait de l'adrénaline je n'avais rien senti mais pendant la chute j'avais brisé ma cheville, les ligaments et les muscles qui allaient avec. L'autre cheville était 'seulement' foulée. Résultat des courses: deux mois de plâtre et quatre mois de revalidation. Les signes de brûlure sur mes mains et sur mes avant-bras (ne me demandez pas d'où elles viennent) ont duré encore plus longtemps …

Cette chute a-t-elle changé ta vision de l'escalade?

Aujourd'hui, j'attends tout le temps de sentir la tension dans la corde avant de me pendre dans le vide. Malheureusement mon escalade en tête en a pris un coup. J'ai plus difficile maintenant. Une part de peur prend le dessus dans les voies faciles où je peux reproduire le scénario catastrophe.

As-tu d'autres passions?

Le snowboard est haut placé dans ma liste. Je m'amuse comme un petit fou dans les parcs à snow.
Et si je ne grimpe pas vous pourrez souvent me retrouver entre potes ou en train d'étudier [quelques-uns de ces potes vont en rire spontanément].

Des plans d'avenir?

M'éclater. En falaise, j'espère prendre un niveau. Si seulement je pouvais planifier une semaine dans le Sud de la France ou en Espagne… Le Championnat de Belgique du 21 mars est aussi à mon agenda. Ce serait cool que j'y fasse une bonne perf.

Bonne chance!

Meilleure prestation à vue: 7B+ Cena de Isodora, Ventanas de Mascun, Rodellar
Meilleure prestation: 8a Arno, Gran Boveda, Rodellar
Sponsors:  Five Ten

Tijl


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,