Guide matériel
>
Articles 
La Sportiva Katana Laces

La Sportiva Katana Laces

Le design italien vaut son pesant d'or

4 avril 2011, 

Il y a bien des années j'ai découvert dans l'une ou l'autre salle d'escalade des cartes postales montrant Muriel Sarkany en action. Ces cartes postales étaient distribuées par Belclimb, un site qui m'était complètement inconnu à l'époque. Elles faisaient aussi la promotion de la marque La Sportiva. Les années ont passé et j'ai visité le site des centaines de fois. J'ai également supporté Muriel à pleins poumons à chaque fois que l'occasion s'en est présentée mais je n'ai jamais porté de La Sportiva aux pieds. Les raisons invoquées étaient le prix. Tout d'abord comme étudiant, ensuite comme néo-travailleur. Le design italien était à chaque fois un peu trop cher pour mon budget. C'est seulement ces derniers temps que mon coeur a commencé à balancer. De fait, les réactions positives au sujet du modèle Testarossa étaient unanimes. A la recherche permanente du meilleur pour mes petits pieds, je me suis dit pourquoi ne pas investir dans la Ferrari des chaussons d'escalade…

De façon plutôt inattendues j'ai reçu au début de cette année une paire de Katana Laces avec pour objectif de la tester pour ce site. Cette version lacets du très connu Katana Velcro est récemment apparue dans la gamme La Sportiva comme un upgrade. Là où les Velcro étaient plutôt orientés vers l'allround, la version Laces se veut destinée à la haute performance. Une chose qu'on ne peut pas nier.

Je n'ai pas grimpé en falaise cet hiver. J'ai donc profité à fond de mes chaussons sur des voies en salle. Le système P3 (Permanent Power Platform) assure au chausson une pointe aggressive qui permet un meilleur placement de pied dans le dévers. A côté de cela, le talon a été revu pour offrir plus de grip dans les crochetages. J'ai pourtant eu l'impression que les Laces procuraient plus de plaisir dans les voies techniques et verticales que dans les dévers, où les Testarossa offraient plus de sensations.
Fin mars, j'ai enfin pu retoucher du caillou sur les rochers de Siurana, le Freyr d'Espagne. Sur ces falaises plutôt verticales qui exigent un placement de pied très précis les Katana Laces ont vraiment semblé à leur place. La nouvelle gomme Vibram XS Edge m'a également convaincu de sa qualité.
 

 

A côté de cette pointe particulièrement performante, j'ai aussi pu remarquer que j'avais rarement eu l'occasion de porter des chaussons aussi confortables. Bien que le modèle que j'avais reçu était plus petit que ceux que je prenais habituellement, il n'a pas fallu deux fois pour que je me sente bien dedans. J'avais également peur d'avoir à grimper avec des chaussons instables après un certain temps. Pourtant le chausson a maintenu son profil tout au long du test et son confort ne s'est pas altéré. Probablement à cause du soin apporté à sa finition, une autre conséquence du système P3. La languette de fermeture, bien que de temps en temps difficile à manier lors du chaussage, a certainement contribué au confort de par sa grande respirabilité. Le système de laçage est quant à lui très précis même si les lacets sont assez fins. Le pied se détend parfaitement à l'effort, ce qui contribue forcément à son côté versatile en fonction du type de voies grimpées.

Trois mois de test m'ont convaincu que le design italien valait son pesant d'or. Les Katana Laces sont des chaussons plutôt techniques avec lesquels vous ne pourrez pas immédiatement attaquer le dévers mais si cela devait être le cas, vous y prendriez certainement beaucoup de plaisir.

Tijl

 

Fiche technique

Composition: Cuir Suède et Lorica®
Semelle: Vibram® XS Edge 4 mm
Tailles: 33 - 46 (demi-tailles disponibles)
Poids: 470 grammes
Prix public conseillé: 124,90 Euro
Info: www.lasportiva.com


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,