Falaise
>
Articles 

Interview Fred Rouhling

Back to basics

25 janvier 2006, 

Fred au reposFred Rouhling n'est un inconnu pour personne. Tout grimpeur d'hier ou d'aujourd'hui a forcément entendu parler de lui. Souvent pour avoir défrayé la chronique au milieu des années '90. De plus en plus pour la motivation avec laquelle il pratique sa passion au quotidien. 

C'est en découvrant le catalogue de la marque de prises d'escalade eXpression Holds que nous est venue l'idée de réaliser une interview de ce grimpeur mythique. Fred a collaboré à l'élaboration de voies "miroir", l'équivalent en résine de ses célèbres voies Hugh (9a) et Akira (9b). Mode d'emploi à l'appui, vous pouvez entreprendre la construction sur pan ou mur de votre propre Akira...

N'empêche, il n'a pas fallu trois minutes pour comprendre que ce grimpeur était bel et bien passionné par tout ce qu'il entreprend. A cela se sont ajoutés au fil de l'interview une humilité et un respect de l'éthique franchement bienvenues à l'époque où les grimpeurs de compétition s'identifient de plus en plus à des stars de cinéma...

Interview

BCN: Fred, alors qu'il y a dix ans, tu n'hésitais pas, aujourd'hui tu ne bricoles plus du tout les voies. Qu'est-ce qui a changé dans ta vision?

Non à la bombe, 8c+, Saint-Loup, SuisseFred: Pour tout dire, j'ai commencé à grimper dans le Sud de la France, au Verdon et à Buoux. Historiquement, dès que le niveau maximal des voies en fissure a été atteint, les grimpeurs se sont attaqués aux murs verticaux et en dévers, malheureusement dépourvus de prises. Résultat: les voies les plus connues du Sud n'ont pu être ouvertes que grâce à du bricolage. Les exemples sont nombreux: La Rose et le Vampire, Le Minimum, Choucas. Il y a 10 ans, c'était logique de tailler pour mettre le niveau de 8c/9a à la portée des grimpeurs.

BCN: Que dis-tu alors aux personnes qui affirment que cela s'est fait sans penser aux générations futures qui avaleront probablement des 8c comme on le fait avec les 8a aujourd'hui?

Fred: Je pense que c'est un faux problème. Toutes les voies sont adaptées au niveau de ceux qui les taillent. Aux Eaux-Claires en Charente, si on n'avait pas bricolé les voies, il n'y aurait aujourd'hui pas d'escalade du tout, ou tout au plus dans le 8c/9a... Avoir arrangé les voies a permis de créer un niveau plus abordable. Cela a en quelque sorte ouvert l'escalade au plus grand nombre. Les falaises sont remplies de grimpeurs passionnés et c'est cet élément-là que je retiens.

BCN: N'est-ce pas à cause de la rareté des falaises dans cette région?

Fred dans Vision 8b+/8c au MandallazFred: Pas du tout. C'est dans le Sud de la France où le potentiel est le plus grand que la taille est la plus intense. Il suffit de prendre les falaises des Alpes Maritimes où dans certains spots, ce sont malheureusement 99% des voies qui sont taillées... Je pense que c'est également une question d'évolution. La démocratisation de l'escalade passe par les salles et qu'y trouve-t-on? Des voies beaucoup plus énergétiques que par le passé. Des voies qu'on trouve rarement en falaise, sauf à les reproduire...

BCN: A part cela, constates-tu une évolution chez le grimpeur lambda?

Fred: Oui, l'influence de la salle est de plus en plus forte. Alors que par le passé, la pratique de l'escalade se faisait vers l'extérieur: "moi par rapport au rocher", maintenant le grimpeur est plus replié sur soi-même: "moi par rapport aux autres". La différence est importante. Au décompte final, le nombre de falaisistes pure souche n'a pas augmenté des masses ces derniers temps.

BCN: Qu'est-ce qui t'a motivé à reproduire tes deux voies mythiques Hugh et Akira sous forme de prises d'escalade?

Fred: Pour tout dire, c'est Simon (ndlr: patron d'eXpression Holds) qui m'a appelé pour collaborer à l'élaboration de ces séries. Les choses se sont faites tout simplement. Grâce à mon expérience, j'ai pu apporter mon savoir-faire. Mes séjours à l'étranger m'amènent dans des sites où les prises sont totalement décalées par rapport à ce qu'on peut trouver en France. Je trouve positif de les reproduire en résine et de partager cela avec les férus d'escalade. Leur faire comprendre qu'il n'y a pas que leur salle ou leur falaise habituelle, mais qu'il existe des possibilités de découvertes quasi-infinies.

BCN: Est-ce que c'est pareil avec tous tes partenaires fabricants?

Fred: Oui. J'ai la chance de pouvoir compter sur des partenaires qui aiment tous l'escalade pour ce qu'elle est. Ils me permettent chacun à leur manière de véhiculer ces valeurs-là. C'est une chance que de pouvoir vivre de sa passion, de la partager au quotidien et de transférer des émotions au travers de ce que je fais. Que les grimpeurs n'en oublient pas pour autant de voyager. Il y a tant à découvrir aux quatre coins de la planète!

Les partenaires de Fred Rouhling: Beal, 5.10, eXpression Holds, Patagonia et Simond

Découvrez le film de Fred dans Hugh (9a) sur TV Mountain.

Interview: Hubert Canart
Photos: Simon Ravaz

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,