Falaise
>
Articles 
Favresse mord le Cobra

Favresse mord le Cobra

6 août 2008, 

Je suppose que la nouvelle s’est propagée assez vite. Yes, j’ai sorti Cobra Crack il y a quelques jours. Une ligne superbe et incroyable à grimper.

Il m’aura fallu 8 jours et 15 essais pour y arriver, en plus d’un essai il y a 3 ans. Ce fut difficile, non seulement en raison du défi physique mais surtout à cause du fait que la voie mord les doigts. J’ai vraiment eu du mal, je ne pouvais pas taper plus de 2 essais par jour et encore… des fois la seconde tentative était de trop. De plus, je devais attendre plus ou moins 3 jours pour que mes doigts récupèrent et soient prêts pour un nouveau run. Le plus souvent, quand j’ai affaire à une route difficile, je travaille le crux jusqu’à ce que j’ai intégré les mouvements et que je puisse les sortir de manière fluide. Mais ici, ce n’était pas possible. Certains mouvements sont si traumatisants que je ne pouvais les tenter qu’une seule fois. Cela peut paraître vraiment horrible mais en fait, la voie est vraiment très amusante à grimper.

Les mouvements de Cobra Crack sont assez uniques et je dois dire que je n’en ai pas l’habitude. Au début, la ligne me paraissait impossible car je ne comprenais pas les mouvements. Même si j’ai toujours aimé les fissures, celle-ci me paraissait vraiment beaucoup plus dure que toutes celles que j’avais faites avant. Mais au final, j’ai rapidement assimilé les mouvements et à mon troisième jour dedans (5ème essai), en montant pour aller travailler les mouvements, je suis tombé tout en haut alors que je ne m’y attendais pas du tout. Avant cet essai, je n'étais vraiment pas sûr que je pourrais y arriver. Mais juste après, j’ai su que c’était à ma portée.

Pour ce qui est du niveau, c’est dur à estimer et cela dépendra sans doute de la taille de vos doigts. Bien que j’ai déjà des assez gros doigts, je pense que des doigts encore plus gros pourraient passer. Il y a beaucoup d’options dans cette voie et différentes manières d’enchaîner les sections. Ça, c’est ce qui est vraiment agréable dans une telle voie. Je pense qu’il s’agit certainement de la voie en trad la plus dure que j’ai jamais sortie. A priori le Cobra Crack est considéré comme du 5-14c voir même du D. Mais maintenant que j’ai compris les mouvements, je la sens plus comme un 5-14b. Mais dur, vu la nature de la voie, plaçant les protections, le cobra mord sur les doigts ;). La seule façon de l’amadouer, était de le nourrir avec une bonne friture belge tous les jours (regardez les photos).

Ce dimanche je me dirige vers Bugaboos avec mon ami Sean Villanueva afin d’escalader quelques multi-pitches.

Nico

Info: www.xpedition.be


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


07-08-08
Si j'avais su que manger des frites améliorait les perfs, j'en aurais manger bcp plus

Ita

14-08-08
Les frites, ça n'apportent pas que de la force mais aussi un don certain pour la musique: http://www.xpedition.be


Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,