draft
>
Articles 

Belgian Youth Competition Team

2007 une saison en or


Kranj, 25 novembre 2007, sixième et dernière manche de l?European Youth Series 2007. Ce matin au classement provisoire, en catégorie junior fille, onze petits points séparent les trois premières dont Mathilde BRUMAGNE, tout est possible.

Mathilde Brumagne

En finale, Franziska SAURWEIN (AUT) vient de buter sous la prise 36. Avant elle, Christina SCHMID (CH.) n?avait pu que l?effleurer. Seule, la Tchèque, Silvie RAJFOVA est parvenue à la valider et à relancer, mais malheureusement pour elle, elle n?est plus en course pour le titre européen.

C?est maintenant au tour de Mathilde. Elle quitte sa chaise, se dirige vers le mur, avale une dernière gorgée d?eau et dépose la bouteille à mi-chemin. De la paume des mains, elle élimine les particules de magnésie accrochées à ses chaussons. Top, c?est parti. La première partie de la voie, en dalle, est randonnée. Ensuite un léger dévers débouche sur un gros module. Un pied bien calé sur le dièdre, durant quelques secondes elle inspecte les prises les plus proches, le temps également de remettre une mèche de cheveux en place. D?un mouvement tout en extension, elle se saisit d?un moignon qui lui permet d?aborder le premier toit. La progression est limpide, les gestes précis, Mathilde a bien lu et mémorisé la voie. Sortie de toit par un enchaînement de petits modules accolés. Six mouvements plus loin nouveau toit. Petite hésitation, mais sans conséquence. Gros module collé dans le plafond, talonnade du pied droit et pince du gauche, suspendu, tantôt bras droit, tantôt bras gauche, Mathilde s?accorde cette fois le repos indispensable. Tout en observant la suite de la voie, elle relâche complètement les muscles. Elle est calme, lucide, on la sent bien dans sa tête, bien dans sa voie. Il reste deux hauteurs de panneaux et six prises dont la 36. Après un guttural « allez Math » éructé à la volée par le speaker de service, Mathilde réattaque. Sortie de toit avec blocage, tentative main droite, non main gauche déposée sur l?extrémité droite de la prise. La main droite va tâter la prise 36. En extension maximale sa main se hisse progressivement vers le haut de la prise, d?un coup elle l?agrippe, la prise est validée. Un énorme frisson parcourt la délégation, Nous savons qu?elle est championne. Mais Mathilde ne se laisse pas distraire par les applaudissements qui montent vers elle, elle en veut encore, elle veut être une grande championne. Elle monte les deux pieds, re-blocage et précautionneusement pince les deux gratons suivants pour littéralement empoigner le bac final. Clipe la dégaine, un énorme sourire, un petit geste de remerciement et l?assureur nous redescend la nouvelle championne d?Europe.
Quelle apothéose pour une fin de saison !

Chloé Matheys

C?est l?occasion pour se faire un petit flash-back sur la saison 2007 de la BELGIAN YOUTH COMPETITION TEAM.
Si Kranj clôture traditionnellement la saison, Imst a généralement le privilège de l?ouvrir. C?est donc par un beau week-end de mai que nous retrouvons, à l?entrée de la Kletterhalle d?Imst, la BYCT au grand complet parmi les 220 jeunes venus participer à cette première joute et tous prêts à dégainer. En face d?eux, 850 m² de murs très physiques pouvant atteindre 22 m de haut, toits, gros dévers, un ensemble qui impressionne toujours autant les moins avertis. D?emblée, Mathilde BRUMAGNE réalise un TOP dans sa première qualification, mais coince dans la seconde, verdict 11ème. La bonne surprise de cette première manche nous vient des plus jeunes, je dirais même de deux petits nouveaux, les deux fers de lance Arlonnais, qui fêtent leur intronisation en équipe par un TOP en qualif., doublé d?une 8ème place pour Chloé MATHEYS, ce qui lui assure déjà pour sa première apparition, une place en finale ! Elle termine 10ème, petite information complémentaire, Chloé est la plus jeune participante ! De son côté, Sébastien BERTHE obtient la 12ème place. Pour un coup d?essai c?est un coup de maître. Les autres nouveaux, Birgit HEERTELEER, Estelle HEYNEN et Cédric CLAERT réalisent leurs premiers pas à ce niveau ce qui leur permet d?avoir une performance de référence à améliorer durant la saison.

Juin, mois des examens scolaires, + raisons budgétaires, +déplacement lointain et difficile, voilà de bonnes raisons de faire l?impasse sur le déplacement à Veliko Tarnovo (Bulgarie) !

Wanne LibotPar contre, en juillet on met les bouchées doubles, d?abord cap sur Leipzig (Allemagne) pour découvrir une colo?salle d?escalade construite dans un bâtiment industriel désaffecté. Des mètres et des mètres carrés de murs, une salle de bloc performante, des pans Güllich, des poutres, une salle d?isolement qui ferait pâlir d?envie la plupart des gérants de salles belges, tout ce qu?il faut pour fabriquer d?excellentes machines à grimper ! Point de vue résultats, une très bonne voie pour Sam VANDEN DRIESCHE, Olivier MIGNON, Chloé MATHEYS mais pour arriver en finale, il faut en aligner deux et là, seule Mathilde BRUMAGNE réussit. Et comme Mathilde carbure au diesel, elle s?améliore à chaque voie, ce qui lui a permis en finale, de déjouer tous les pièges tendus par les ouvreurs pour atteindre sans coup férir la deuxième marche du podium.

Ensuite, destination Varsovie (Pologne) pour retrouver en plein air, au pied du plus haut building de la capitale, ce mur démontable en forme d?insecte que nous avions déjà eu l?occasion d?expérimenter l?année dernière à Gdansk. Le concept général mis au point par la fédération polonaise est assez intéressant. Faisant tourner ce mur, durant la saison, sur les places publiques de plusieurs grandes villes Polonaises, ils font coup double, ils organisent une coupe de Pologne et permettant ainsi aux badauds d?admirer les évolutions des grimpeurs, ils réalisent une excellente opération de promotion de l?escalade de compétition. Evidement ce mur ne présente pas une surface de grimpe très importante, mais tout inconvénient a ses avantages, dans ce cas précis la situation oblige les ouvreurs à faire preuve de créativité et donc à nous proposer, par exemple, de superbes jump. (voir photo). Point de vue résultats, plusieurs bonnes performances à retenir Sam VANDEN DRIESCHE termine 14ème, Olivier MIGNON 13ème, Sébastien BERTHE 12ème et Yannick PASQUAZZO, qui après avoir réalisé une brillante première voie (5ème) se ramasse totalement sur la 5ème prise de la 2ème qualification, il se classera néanmoins à la 11ème place. Et les filles me direz vous, et bien elles se qualifient toutes les deux pour la finale, Chloé MATHEYS poursuit sa progression en s?adjugeant la 9ème place et Mathilde BRUMAGNE très calme et tout autant concentrée valide une à une les prises jusqu?à la 36ème ? que personne d?autre n?atteindra. C?est la victoire pour Mathilde, la plus haute marche du podium tant espérée. Malheureusement elle n?y goûtera pas car drache nationale, et oui c?était le week-end du 21 juillet, le podium fut noyé !

Austria flyes

Noyées, furent également, en août, plusieurs finales du championnat du monde se déroulant à Ibarra (Equateur), mais la Belgique n?y étant pas représentée !, je ne m?y attarderai pas.

C?est donc fin octobre, que nous reprenons nos chaussons pour découvrir une autre salle autrichienne, à Linz précisément. A nouveau, nous sommes impressionnés par les capacités pédagogiques énormes que recèle ce complexe, des dizaines de mètres courants de blocs, une arche complète qui permettrait aux accrocs du pendule de se faire un joyeux trip, un beau long dévers. En un mot, de belles possibilités pour dessiner de superbes voies de compétition. De plus, des voies qui conviennent très bien à nos deux jeunes filles, qui s?imposent comme les portes drapeaux indiscutables de l?équipe. Double top en qualification aussi bien pour Chloé MATHEYS que pour Mathilde BRUMAGNE, une nouvelle 9ème place en finale pour Chloé et une nouvelle médaille d?or pour Mathilde.et quelle médaille, 6 mouvements dans la vue de la française Anne-Louise HOARAU deuxième ! Chez les garçons, une excellente première voie (10ème) pour le Néo-Louvaniste Nicolas MATHIEU ce qui lui confère son meilleur classement, une 13ème place. De son côté Yannick PASQUAZZO échoue une nouvelle fois à la porte des finales (11ème).

Et nous revoici à nouveau à Kranj, pour cette fois relever la superbe 11ème place au classement final Youth B pour Chloé MATTHEYS.

Conclusion, une splendide saison au féminin, de bonnes performances à confirmer pour les garçons.

André DE BACKER
Pour le BELGIAN YOUTH COMPETITION TEAM

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,