Compétition
>
Articles 

Championnat de Belgique de Bloc

Interviews

17 février 2004, 

Chloë Graftiaux

Comment t'es-tu préparée pour ce Championnat?

Je n'ai suivi aucun entraînement particulier pour ce Championnat de bloc. Je m'entraîne surtout pour les voies longues, avec à la fin de chaque séance quelques instants consacrés à réaliser des blocs.

Comment as-tu trouvé ce Championnat?

Sympa! Il régnait une ambiance amicale et les blocs étaient superbes en plus d'être adaptés à la taille des filles.

Jérôme AbrahamContente de la victoire?

Sans aucun doute!

Jérôme Abraham

Comment trouves-tu l'édition 2004 du Championnat de Belgique de bloc?

Ce fut une belle compétition qui était surtout moins dure que les années précédentes. Les vrais grimpeurs de bloc avait enfin leur chance de l'emporter. Ici pas de compet de longue durée où seuls les participants avec la meilleure continuité peuvent gagner. Les blocs étaient variés, peut-être un petit peu trop complexes en finale. Trois des six itinéraires ne furent pas enchaînés mais c'est naturellement difficile à prévoir.

Comment t'es-tu préparé?

J'ai bien grimpé un peu plus ces derniers temps, mais en réalité, je n'ai pas suivi d'entraînement spécifiquement orienté bloc. Je me prépare en vue du Championnat de difficulté le mois prochain à la salle Altitude CCM. Cette salle est en un certain sens ma deuxième maison et j'aimerais y réaliser une bonne performance. 

Où grimpes-tu en bloc?

A Roc House et Stone Age. Bleau et Blok sont également de belles salles mais un peu plus éloignée de chez moi. Par beau temps, nous essayons de grimper un maximum à l'extérieur. Notamment au Pont du Diable. C'est un tunnel dans le voisinage de ma maison où il est possible de grimper sur béton. Très agréable et frais de surcroît!

On devrait peut-être y organiser le prochain Championnat de Belgique?

Ce serait bien mais les locaux y sont super forts et auraient beaucoup trop d'avance sur les autres!

Kim Anthoni

Comment as-tu trouvé de Championnat?

Chouette compétition. Les voies étaient sympas. Seul petit reporche, la durée des échauffements avant les sélections a peut-être été un peu courte pour certains grimpeurs.

As-tu suivi une préparation spécifique?

Je n'ai pas pu m'entraîner de façon optimale. Seulement quelques semaines pour tout dire... Il y a deux mois, mon pied était encore dans le plâtre. J'ai donc commencé à m'entraîner avec des chaussures de sport ensuite avec de grosses paires de chaussons d'escalade, pour finir avec des vrais chaussons il y cela deux semaines. Ma force maximum était au top mais je manquais un peu de continuité. Je ne suis pas déçue pour autant, mon objectif étant la Coupe du Monde de bloc qui commence en avril. Je participerai probablement au Championnat de difficulté mais uniquement pour le plaisir.

Où grimpes-tu de préférence le bloc?

J'habite à Wilrijk donc BLOK est ma deuxième maison... De temps en temps je grimpe bien à Bleau ou dans la salle de bloc de Klimax. En vue de la Coupe du Monde j'essaie de m'entraîner un maximum en force pure, tous les problèmes devant être réalisé 'à vue'. Pas d'après-travail comme aujourd'hui. Donc pas besoin de continuité, il faut seulement un maximum de force pure.

Contente de ta deuxième place?

J'aurais préféré gagner mais je suis bien contente de finir deuxième! Je me concentre désormais sur le circuit international dans la mesure de mes moyens. Cela demande un investissement énorme, en temps et en argent... Si on compare notre situation à celle des Pays-Bas, nous ne sommes pas très gâtés. De moins bons grimpeurs y reçoivent plus de subsides. Ils terminent après moi à chaque étape de la Coupe du Monde, mais me surclassent au final ayant simplement participé à plus de manches que moi. Bref, j'aurais dû naître aux Pays-Bas...

Nicolas Favresse

Nicolas Favresse

Tu t'es amusé?

Oui bien sûr, beaux blocs. Surtout cette année vu le nombre important de bons grimpeurs. La finale a été indécise jusqu'à la fin alors que si un ou deux grimpeurs avaient suplanté les autres, le résultat aurait été connu d'avance. Ce ne serait plus vraiment une compétition. Trois voies de la finale étaient super dures ce qui explique que le classement s'est fait sur le nombre d'essais (Nicolas compta un essai de plus que Jérôme, le nombre de blocs enchaînés étant identique). Je suis cependant content de ma deuxième place et tout aussi content pour Jérôme!

Comment t'es-tu préparé pour ce Championnat?

Eh bien, mon entraînement est plutôt orienté en vue de la Coupe du Monde de difficulté. Ce Championnat-ci était bien à mon agenda mais je reste focaliser sur les voies longues, d'abord le Championnat seniors, ensuite les compétitions internationales.

Où grimpes-tu en bloc de préférence?Nicolas Favresse

A Roc House. Parce que c'est la seule salle de bloc de Bruxelles. Blok et Bleau sont les plus belles mais sont un peu trop loin de chez moi. Roc House est plus petite, j'y grimpe en petit groupe avec la musique à fond. Ambiance?

Tes objectifs pour cette année?

J'aimerais accéder à une finale au niveau international. Cependant mon plus gros objectif reste encore et toujours une performance en falaise: 8b ou 8b+ à vue par exemple, voire 8c+ ou 9a ?après travail?.

Le BCN sera obligé de réimprimer un nouveau poster de toi?

Oui, peut-être bien! Ce qui me motive également, ce sont les longues voies alpines. En Suisse et aux Etats-Unis, mais je ne sais pas si ce sera possible cette année!

Est-ce que tu t'y retrouves financièrement?

Si tu es super motivé, tu trouves souvent assez d'argent pour pouvoir partir. Pour ce qui est du temps, je travaille, mais j'essaie de me consacrer un maximum à l'escalade: 4 fois par semaine si possible.

Merci à tous les grimpeurs et bonne chance dans leurs projets!

Interviews: Karlien Vertsraete et Bert Geerinckx

Traduction: Hubert Canart


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,