BCCC
>
Articles 

Réglement de la Belgian Climbing Cup

2002-2003

30 janvier 2003, 

1. Ce règlement représente un complément au règlement officiel UIAA.
Les conditions générales ainsi que les conditions spécifiques concernant l?escalade de difficulté, concernant les mesures disciplinaires et les possibilités d?aller en appel sont donc d?application sauf si le règlement de la BCC en décide autrement.
2. La Belgian Climbing Cup (BCC) consiste en une série de 3 compétitions (manches) et une finale, organisées dans 4 salles d?escalade différentes.

3.1. Les compétitions BCC 2002-2003 sont organisées par le Belgische Alpenclub , avec l'aide technique de la Belgian Commission for Competition Climbing (BCCC).
3.2. Les compétitions BCC sont accessibles à tous les grimpeurs nés en 1988 et avant.
3.3. Les compétitions BCC sont ouvertes, mais le nombre d'étrangers est limité à cinq participants par catégorie.
3.4. Les éventuels compétiteurs étrangers ne seront pas repris dans le classement BCC, ni dans le ranking national.

4. Les grimpeurs s?inscrivent dans une des catégories suivantes :
Catégorie D: 6B/6C (dames et hommes)
Catégorie C: 6C/7A (hommes)
Catégorie B: 7A/7B (hommes)
Catégorie B-C: 6C/7B (dames)
Catégorie A: 7B et plus (dames et hommes)

5. Pour les compétitions de la BCC, des voies d?une longueur minimale de 14 mètres sont demandées sur un mur d?une hauteur minimum de 12 mètres.

6. Seuls les participants de la catégorie A seront repris dans le classement permanent BCCC (le ranking). Chaque manche du BCC fait partie de ce classement.

7. Chaque participant réalise toujours deux voies ? à vue ? dans la catégorie choisie.
7.1. Le grimpeur qui sort le même jour les deux voies de sa catégorie (?top?) est tenu de se présenter dans la catégorie supérieure lors de la prochaine compétition et à toutes les compétitions BCC restantes.
7.2. L?arbitre de voie ainsi que le Président du Jury ont le droit de renvoyer un grimpeur vers une catégorie supérieure au cas où ils seraient d?avis que le grimpeur concerné s?est inscrit dans une catégorie d?un degré de difficulté trop bas. Une telle décision devra être motivée. Dès lors, le grimpeur est obligé de se présenter dans la catégorie supérieure.
7.3. Si un grimpeur en application de l?art. 7.1. ou 7.2., est obligé de se présenter dans une catégorie supérieure, ses point obtenus jusque là dans la catégorie inférieure, seront divisés par trois.
7.4. Si un grimpeur veut se présenter dans une catégorie inférieure à celle où il s?est inscrit, il peut demander l?avis du jury de la compétition. Il est obligé de motiver sa décision. Lorsque le jury marque son accord, le grimpeur a la permission de se présenter dans la catégorie inférieure à partir de la prochaine compétition

8.1. La somme des résultats obtenus dans chacune des deux voies, exprimée en %, est calculée. Un classement par manche et par catégorie de difficulté est réalisé. Classé par ordre décroissant, les grimpeurs obtiennent les points suivants:

1 : 1000 11 : 310 21 : 100
2 : 800 12 : 280 22 : 90
3 : 650 13 : 260 23 : 80
4 : 550 14 : 240 24 : 70
5 : 510 15 : 220 25 : 60
6 : 470 16 : 200 26 : 50
7 : 430 17 : 180 27 : 40
8 : 400 18 : 160 28 : 30
9 : 370 19 : 140 29 : 20
10 : 340 20 : 120 30 : 10

8.2. Après les trois manches un classement final est dressé. Ce classement représente la somme des deux meilleurs résultats que le grimpeur a obtenu au cours des trois manches.
Les douze meilleurs classés par catégorie pourront participer à la manche finale.
En cas de forfait déclaré d?un ou plusieurs grimpeurs qualifiés, les organisateurs pourront permettre à des participants non-qualifiés de la BCC de participer à la manche finale. Dans ce cas, les compétiteurs concernés seront classés en ordre décroissant de leur classement BCC et ceci jusqu?à l?obtention de douze participants.

9. La manche finale comprend trois catégories pour les dames et 4 catégories pour les hommes.
9.1. La manche finale consistera en une demi-finale et une finale.
9.2. La demi-finale sera considérée comme une quatrième manche BCC, les résultats de cette demi-finale seront multipliés par trois et additionnés aux résultats des deux meilleures manches précédentes. Pour chaque catégorie, les six meilleurs classés du classement BCC (établi après la demi-finale) seront qualifiés pour la finale.
9.3. En demi-finale, le règlement normal de la BCC sera appliqué (voir art. 5, art. 6 et art. 8.1). La demi-finale est considérée comme une quatrième manche d?une valeur de 2.000 points.
9.4. La finale est considérée comme une cinquième manche d?une valeur de 4.000 points, le règlement de la BCC sera appliqué (voir art. 5, art. 6 et art. 8.1) et consiste en une voie, à réaliser à vue et en tête par les six finalistes de chaque catégorie. Le degré de difficulté sera 6C pour la catégorie D, 7B pour la catégorie C, 7C pour la catégorie B et 8A pour la catégorie A.
9.5. En cas d'égalité à la première place dans le résultat final des cinq manches, une superfinale sera réalisée: les grimpeurs concernés grimperont alors une voie d'une difficulté supérieure (cat D: 7B, cat C: 7C, cat B: 8A+). Dans ce cas, la voie finale de la catégorie A sera modifié en 8A+. Après la superfinale s?il y a encore ex-aequo, le départage se fera sur base des voies précédentes où les grimpeurs se sont confrontés.

10.1. Il est strictement interdit d?endommager les T-shirts BCC. En cas d?endommagement du T-shirt BCC, le grimpeur concerné est obligé de se procurer un nouveau T-shirt au prix fixé par l'organisateur.
10.2. Il est interdit aux grimpeurs de porter n?importe quelle publicité personnelle sur leur T-shirt BCC. Chaque infraction à cette règle peut être sanctionnée d?une carte jaune ou rouge(voir aussi art. 13).
10.3. Les compétiteurs sont obligés de porter leur T-shirt BCC dés leur entrée dans la salle d?escalade. Les numéros des compétiteurs doivent être bien visibles.

11. La règle des 40 secondes sera appliquée strictement: dès son entrée en salle, le grimpeur dispose de quarante secondes pour démarrer dans sa voie. Le juge chef de voie l?avertira des dix dernières secondes. S?il refuse alors de démarrer immédiatement sa voie, il sera sanctionné d?une carte jaune. S?il continue à refuser de démarrer il sera disqualifié pour cette voie.

12. Les inscriptions
12.1.
Les compétiteurs s?inscrivent pour chaque manche au secrétariat du BAC. Les inscriptions seront clôturées trois jours avant chaque manche.
12.2. Le droit d'inscription est fixé à 15 ?par manche ou 25 ? pour toute la BCC 2002-2003 pour les membres du CAB, BAC et VBSF.
Le droit d'inscription est fixé à 20 ? par manche ou 40 ? pour toute la BCC 2002-2003 pour les non-membre.
Quel que soit le paiement , le compétiteur doit toujours s?inscrire à chaque manche. Pour les finales les compétiteurs sont invités par la BCCC.
12.3. Un compétiteur inscrit conformément à l?art. 12.1 mais qui ne se présente pas à l?accueil le jour de la compétition, à l?heure communiquée par le secrétariat du BAC, et ce sans avertir préalablement les organisateurs ou sans raison valable, sera sanctionné d?une carte jaune. Le Président du Jury décidera (en concertation avec les organisateurs) ce qui peut être accepté comme raison valable.

13. Discipline
13.1. Les juges de voie ou le Président du Jury ont le droit de sanctionner chaque comportement antisportif ou indiscipliné par:
a) Un avertissement informel (verbal).
b) Un avertissement officiel, en montrant un carton jaune. Le juge fera un rapport écrit sur cet incident.
13.2. Dans le cas de comportement incorrect et répétitif d?un compétiteur ou en cas d?infraction disciplinaire grave, le Président du Jury peut lui donner une sanction de disqualification (carte rouge), soit directement, soit consécutivement à un avertissement précédent.
Le Président du Jury fera alors un rapport en trois exemplaires, un pour le compétiteur, un qu?il envoie dans les trois jours au BCCC, et un pour lui-même. Ce rapport contiendra une description des faits et une motivation de la sanction et sera remis au grimpeur à la fin de la journée de compétition. Le BCCC se réserve le droit d?imposer des sanctions supplémentaires.
13.3. Un compétiteur qui est sanctionné d?une deuxième carte jaune (pendant la compétition BCC 2002-2003) sera automatiquement suspendu pour la manche suivante du BCC 2002-2003, même s?il s?agit de la finale.
13.4. Un compétiteur, sanctionné d?une carte rouge ne pourra plus participer à la manche dans laquelle il a été sanctionné et sera automatiquement suspendu pour la manche suivante du BCC 2002-2003, même s?il s?agit de la finale.

14. Procédure d?appel pendant la compétition.
14.1. Un compétiteur pourra introduire un recours (oral ou écrit) contre une décision du juge de voie dans les trente minutes après la fin de son essai. Il s?adressera d?abord au juge de voie même. Le juge de voie mentionnera le recours et l?heure à laquelle il a été introduit sur sa feuille d?arbitrage.
Le juge de voie décidera seul ou en concertation avec le Président du Jury et l?ouvreur principal. Il communiquera la décision au compétiteur (verbalement) dans les trente minutes. La décision sera aussi mentionnée sur la feuille d?arbitrage.

14.2. En cas d?incident technique, le grimpeur doit s?adresser immédiatement au juge de voie qui peut stopper l?essai. Si le grimpeur continue sa voie il n?a pas droit de recours. Le juge de voie décidera, éventuellement en concertation avec le Président du Jury et/ou l?ouvreur de la voie. Sa décision sera communiquée au compétiteur dans les trente minutes suivant l?incident.
Si le compétiteur a droit à un nouveau essai suite à un incident technique, le président du jury et le coördinateur décidront ensemble quand cet essai aura lieu. Le grimpeur concerné sera tenu en isolement jusqu?à son nouveau essai.
14.3. Un grimpeur qui veut aller en appel contre une décision prise conformément aux art. 14.1 ou 14.2 doit s?adresser par écrit au Président du Jury dans les trente minutes après l?annonce de la décision précédente. Le Président du Jury mentionne l?appel et l?heure de son introduction sur sa feuille d?arbitrage et forme une commission d?appel qui prendra une décision avant la fin de la manche du BCC. Cette décision sera communiquée par écrit au grimpeur.

15. Procédure d'appel contre le classement.
Après la proclamation des résultats et du classement, chaque participant dispose de trente minutes pour introduire un appèl contre son classement. Cet appel sera introduit auprès du président du jury, qui dispose de trente minutes pour prendre sa décision, en concertation avec le(s) juge(s) de voie. La décision sera communiqué au participant dans les trente minutes après l'introduction de l'appel.

16.1. Les compétiteurs doivent s?abstenir de n?importe quelle forme de fraude, notamment en matière de dopage ou de stupéfiants. Les organisateurs se réfèrent aux listes publiées par le Comité Olympique Belge.
Le grimpeur qui refuse de se soumettre à un test officiel de dopage ou qui est pris en flagrant délit sera suspendu immédiatement pour une période indéfinie.
16.2. Les zones d?échauffement et d?isolement ne sont accessibles qu?aux compétiteurs, au président du jury, au coördinateur et au personnel de contrôle.


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,