Mix
>
Articles 
Mathieu Pauwels

Mathieu Pauwels

Jeune et Belge...

28 août 2009, 

Cet été, Rodellar a ressemblé à une véritable fourmilière. Et parmi les jeunes présents sur place, beaucoup purent fêter leur anniversaire. Il en fut de même pour Mathieu Pauwels qui a subi le feu des questions le jour de son 18ème anniversaire. Mathieu qui s'entraîne dans l'équipe ClimbCool fait certainement partie de ces jeunes qui promettent. Avec Shingen et quelques autres 8b à son palmarès ainsi que Escaleras al cielo à Cassin (Espagne) 7c+ flash, il a fait ses preuves sur rocher. De plus, avec un nombre impressionnant de top 5 et quelques places de podium en compétition belge il a su prouver qu'il ne grimpait pas moins bien sous la pression. Autant de raisons pour lui poser quelques questions entre les moments forts de sa fête d'anniversaire.

Quand, où et pourquoi as-tu commencé à grimper?

A 4 ans, je suis tombé de mon lit en essayant de grimper en dehors et je grimpais aussi parfois dans les arbres.
A 11 ans, j’ai commencé avec une sortie en falaise à Landelies et à grimper à la salle Espace Grimpe de Charleroi. J’ai eu pas mal de frayeurs et de fait, l’escalade ne m'a pas trop plu au début. J’avais déjà essayé pas mal d’autres sports comme le foot et le ping-pong mais ce ne fut pas vraiment concluant. Pour preuve, je me débrouillais en foot mais je n’aimais pas trop l’ambiance…
Petit à petit, j’ai commencé à apprécier l’escalade de plus en plus en venant grimper plus régulèrement. Au final, j'y ai pris goût. A 13 ans, j’avais réussi mon premier 7c+ en salle mais je n’allais presque jamais en falaise à part quelques fois dans notre superbe massif de Freyr !!!

Au regard de ton palmarès il est évident que tu participes à pas mal de compétitions. T’aimes bien la compète ?

Entrer en compétition avec d'autres grimpeurs n’est pas vraiment ce que je préfère dans l'escalade. J’ai beaucoup de pression… J’ai commencé à participer grâce à des amis mais il y a 2-3 ans j’ai failli arrêter de grimper à cause de la pression que je n'arrivais pas à gérer. Cela a failli déboucher sur un arrêt complet. Je ne savais plus pourquoi je grimpais et je me suis posé beaucoup de questions.
J’aime bien les compètes parce qu'elles m'offrent la possibilité de rencontrer beaucoup de gens et de voir des forts grimpeurs en action. De plus, la compète te donne la possibilité de progresser en escalade. Néanmoins, je préfère quand même faire des voies dures et passer de bons moments entre copains en falaise.

Et alors, pas de coupes d’Europe cette année ?

Je n'ai réellement participé qu’à Albertville et Marseille en compétition internationale et les résultats étaient absolument nuls… Cette année j’ai dit non à ma sélection parce que je préfère être pendu en falaise plutôt qu’assis en salle d’isolement.

A ton avis, quel rôle joue la falaise dans la vie d’un grimpeur ?

Cela fait 2 à 3 ans que je grimpe en rocher. Le déclic s'est produit lorsque j’ai compris que la falaise s'était tout en escalade : ambiance, monde, voies majeures,… La falaise, c’est l’esprit de l’escalade. Ca m’apporte beaucoup : méditation dans la nature, pas de prise de tête comme à l'entraînement ou aux compètes. C’est ça qui est super.

Voie ou bloc ?

Plutôt voie. Le bloc, j’aime bien mais à petites doses. Le bloc pour moi, c’est l’escalade pure avec des mouvements très à sensations. Les voies m'apportent toutefois beaucoup plus. Je préfère être à un repos éclaté mort et me dire: "Mince, il me reste encore 20 mètres à faire et le crux !!!!"

As-tu d'autres passions ?

La musique est très importante pour moi. J’écoute de tout et ça m’apporte pleins d'émotions…
Et comme beaucoup de monde, j’aime être avec mes amis (aussi ceux qui ne grimpent pas). Je n'ai pas beaucoup de véritables amis. C’est important de passer du temps avec eux.

Des plans pour le futur ?

Pour le moment, je fais mes études de sport à La Garenne (Charleroi) et j’aime bien cette école. Elle m’apporte des choses et m’a soutenue il y a quelques années quand j'ai eu quelques soucis. Cette école est vraiment cool grâce au super esprit sportif qui y règne. Sinon je ne me sentirais pas bien là. Je pense sérieusement à devenir prof de sport et faire le niveau 2 d’entraîneur afin de coacher les jeunes de ClimbCool. Je pense que je travaillerai aussi dans l'escalade dans le futur.

Des objectifs ?

Depuis que je suis tout jeune, mon souhait est d'enchaîner un 8c… Et partir à la recherche d'autres falaises. Il y a tellement de perles que je n'ai pas encore découvertes !!!

Et bien, bonne chance et si tu enchaînes un 8c, fais-nous signe. Nous t'arrangerons le photographe…

Tijl

Mathieu remercie ses partenaires : Five Ten et Climb2Climb (bientôt avec son blog perso)


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


01-09-09
Ah j'étais pas loin quand tu as réalisé ce 7c+ à Espace Grimpe je crois Génial de retrouver de tes nouvelles dans un interview en ... néerlandais. Bonne continuation encore et salutations au départ de Gand

01-09-09
Pour la version française de l'interview, il suffit de changer la langue du site. Tout le contenu de Belclimb est traduit en deux langues depuis 10 ans

Hube

02-09-09
Hube,

Je hebt de zin gemist van mijn bericht. Ik vind het juist leuk dat ik dit interview in het nederlands kon lezen, over iemand die ik ken uit Wallonie. Zelf ben ik tweetalig en vind ik het heel positief dat Belclimb over de beide landstalen heen de klimmers verenigt.

03-09-09


Hube


Contenu apparenté 
Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,