Mix
>
Articles 
Jochen Adriaensens

Jochen Adriaensens

Jeune et Belge...

8 octobre 2009, 

Vous connaissez sûrement le nom de Jochen Adriaensens. Souvent présent dans le top 10 des compétitions de bloc il a aussi récemment prouvé son addiction pour les jetés en améliorant son record de Belgique à Puurs (2m62,5cm). Peut-être le connaissez-vous aussi de par certains épisodes moins heureux de sa vie: une épaule déboîtée lors d'une manche de la Belgian Climbing Cup. Ce qui est sûr, c'est que Jochen vit sa vie pleinement et profite de l'escalade tant en salle qu'à Fontainebleau, et par extension à l'extérieur. Une interview jeune et belge.

Quand, où et pourquoi as-tu débuté l'escalade?

J'ai commencé l'escalade il y a 5 ans à la feu salle City Rock de Malines. Avant cela, comme beaucoup d'autres, j'ai fait mes premières armes dans les arbres et lorsqu'un jour j'ai été grimpé avec un groupe d'amis, je n'ai pas pu m'empêcher de retourner grimper le lendemain. J'ai tout de suite été très motivé et j'ai déménagé avec le temps vers Klimax. C'est là que j'ai évolué de la difficulté vers le bloc. Derzou (Larno) et Unting (Tsai) m'emmenaient régulièrement vers la salle Blok et maintenant le bloc c'est "jusqu'à la mort".

Tu donnes l'impression de préférer le bloc à la difficulté. Correct?

Je grimpe encore des longueurs mais surtout dans les semaines qui suivent ma période de repos estivale. Mi-septembre à peu près, je recommence avec deux séances de difficulté par semaine. Dnas la foulée, j'ajoute de plus en plus de bloc à mon programme et fin octobre, je ne fais quasi plus que du bloc.

Faire du bloc m'intéresse plus que tout. J'ai dû respect pour les personnes qui "font des longueurs" mais le bloc, c'est mon truc.

Et que réponds-tu à la question: rocher ou plastique?

Je préfère grimper dehors le weekend mais je profite tout autant d'une séance en salle en cours de semaine. Mes séances en salle sont souvent programmées en fonction de mes projets du weekend qui suit. Pour le moment je ne vais qu'à Fontainebleau mais les autres massifs (Magic Wood, Albarracin et Targasonne) sont déjà sur ma liste pour l'année prochaine.

Est-ce que tu accordes de l'importance à la compétition?

Par le passé, la compétition faisait vraiment partie de mes objectifs. J'y allais à 100% et je m'entraînais dur avec Johan (de Coninck) dans la cadre de l'équipe Blok d'antan. L'équipe est pour le moment mise entre paranthèses mais ce n'est qu'une question de temps. Aujourd'hui je vois la compétition plus comme un plaisir et je me concentre principalement sur l'escalade à l'extérieur. C'est plus relax, pas d'obligations,...

Avec du recul, je pense que le changement de direction s'est opéré avec ma blessure à l'épaule il y a quelques années. A l'époque, j'étais resté inactif pendant toute la saison de compétition et j'avais recommencé seulement après, sans véritable objectif... Avant je m'entraînais en vue d'atteindre des pics de forme. Maintenant je grimpe beaucoup plus constamment et j'essaie d'en profiter un maximum.

Parles-nous de ta blessure?

Elle est survenue lors d'une manche de la BCC. Mon épaule s'est déboîtée alors que je poussais sur une petite prise. Les ligaments n'ont pas été touchés mais le problème trouvait sa cause dans ma trop grande flexibilité. Les docteurs n'ont pas voulu m'opérer directement et voulaient attendre que cela se reproduise une seconde fois. Avec Johan, j'ai néanmoins pris la décision de demander l'opération non seulement que je voulais me consacrer à 100% au sport mais aussi parce que je ne savais pas si cela allait arriver une deuxième fois.

Les désavantages d'une opération sont un manque de flexibilité et les vis qui restent fixées à perpet... Je constate par exemple que les jetés de la main droite sont pénibles. J'étais un grimpeur très dynamique avant l'opération alors que maintenant, probablement aussi par crainte que ça m'arrive à l'autre épaule, je grimpe statique. Aujourd'hui mon style est plutôt entre les deux. Pas possible de résoudre tous les problèmes en statique...

Ma blessure rend souvent l'escalade difficile. Lors des mouvements en épaule ou lorsque je dois faire des rétablissements à Fontainebleau. Il m'arrive même parfois de me laisser tomber car j'ai peur pour mon épaule...

La rééducation fut difficile?

En effet. Avant l'opération j'avais déjà suivi deux semaines de kiné pour assurer une rééducation post-opératoire plus rapide. Après l'opération je n'ai pas grimpé pendant 7 mois pour ensuite recommencer dans du 3a bloc. J'avais pas mal de kiné au programme, déjà deux jours après être passé sur le billard. Le premier mois on a commencé par des massages qui ont été suivis par plusieurs mois d'exercice pour reconstruire mes capacités musculaires. Je n'ai pas pu porter de canettes pendant plus de deux mois mais une fois que j'ai récupéré le mouvement, cela a été beaucoup plus vite. Après coup, je pense que j'en ai eu pour plus d'un an pour récupérer mon niveau...

As-tu d'autres passions?

Je fais beaucoup de longboard et de snowboard. Ce dernier pendant plus de 4 semaines par an et surtout du freeride. J'ai d'ailleurs bientôt du surf à mon programme. J'ai également fait un peu de parapente. C'est un projet à long terme, on ne peut pas tout avoir en même temps... Et pour finir, je m'occupe pas mal de moto: démonter, bricoler, plier, reconstruire... (ndlr. avec à la clef une splendide Harley)

Et quels sont tes projets pour l'avenir? Des voyages lointains à l'agenda?

Pour le moment je n'ai aucun voyage à l'agenda. Les massifs de bloc que j'ai cités sont bel et bien prévus et j'en ferai peut-être même un en 2009. Pour le reste je travaille Opium, un 8a de Fontainebleau et pas mal d'autres projets. Des vacances de surf sont aussi au programme pour très prochainement et si je trouve du temps entre tout ça, j'essaierai de faire un peu de parapente...

Bonne chance et profite-en bien!

Tijl


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


08-10-09
Machien!

08-10-09
Dynoking ! <3

08-10-09
deze kanjer is ook te huur om allerhande klimgerelateerde party op te vrolijken...meer info in Blok
BEEST!!


Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,