Mix
>
Articles 
Adam Ondra

Adam Ondra

Interview avec un 'climbing maniac'

29 septembre 2009, 

Adam Ondra est né le 5 février 1993 à Brno en République tchèque. En 16 ans, le jeune Adam est devenu grand et est considéré aujourd'hui comme une des figures de proue du monde de l'escalade. En 2007 et 2008, il s'impose chez les jeunes tant comme vainqueur de la Coupe d'Europe que comme Champion du Monde. Cette année, il domine déjà les débats pour ses premières participations en Coupe du Monde seniors. Tout comme Johanna Ernst (née en 1992 à Mittersill, Salzburg, Autriche) chez les dames, il montre à ses concurrents que la jeune garde sait y faire. En falaise, il a réussi rien que cette année deux 9a+ et six 9a.

Un peu avant les finales de la Coupe du Monde de Puurs, Adam s'est livré joyeusement au jeu des questions.

Beaucoup de gens te connaissent déjà mais comment te présenterais-tu?

Je suis un garçon de République tchèque. J'ai 16 ans et je me décrirais comme un ‘climbing maniac’. Mes parents sont tous deux grimpeurs - alpinistes par le passé - et m'ont introduit à l'escalade quand j'étais petit. J'ai fait mes débuts à l'âge de 4 ans mais j'ai véritablement grimpé régulièrement à partir de 6 ans.

Félicitations pour ta récente première, Fugu 9a à Schleierwasserfall. Une de plus à rajouter à une liste déjà bien garnie. Est-ce que Martin Krpan (premier 9a - 2006) et La Rambla (premier 9a+ - 2008) sont les piliers de ta progression de grimpeur?

Pour être honnête, je n'y ai jamais réfléchi …

Quelle a été alors la voie la plus belle et qui t'a apporté le plus de satisfaction jusqu'à présent?

Peut-être bien Speed. C'est un 8c+ de Voralpsee. Une ligne parfaite sur un rocher parfait. 40 mètres de long pour seulement 3 mètres de dévers et que des prises minuscules. C'est une voie très technique qui exige aussi pas mal de force. On la doit à Beat Kammerlander.

Est-ce qu'il est une de tes idoles? En as-tu d'ailleurs?

Eh bien, je pencherais pour Wolfgang Gullich. Lorsque j'avais 7 ans, j'ai lu le livre Rockstars d'Heinz Zak (ndlr: photographe d'escalade). J'ai découvert l'histoire de Gullich et je pense que cela m'a inspiré.

Où trouves-tu ta motivation en compétition?

C'est ma première année chez les seniors et j'ai seulement voulu voir ce que cela donnait. Jusqu'à présent cela se passe plutôt avec succès. Je ne me considère toutefois pas comme un grimpeur de compétition. Je vais peut-être continuer un an ou deux mais ce que je n'aime vraiment pas au circuit de compétition, c'est que tu dois t'entraîner sur du plastique. En République tchèque il n'y a pas véritablement de voies dures en indoor et la salle la plus grande est presque comparable à Klimax I. Je m'entraîne donc principalement en faisant des circuits en bloc.

On a pu voir que tu as réalisé un séjour plutôt réussi à Rocklands en Afrique du Sud. On aurait dit que c'était comme si tu venais de découvrir le bloc. Est-ce que c'est une nouvelle passion?

Ce n'est pas que je n'avais jamais fait de bloc avant. On a en effet passé 5 journées de bloc incroyables. Cependant le bloc… ce n'est pas assez de l'escalade à mes yeux. Je saisis les occasions qui se présentent à moi. Par exemple en Afrique du Sud, mes hôtes ont décidé d'aller faire du bloc après deux semaines d'escalade (de difficulté) et nous en avons retiré un immense plaisir. J'y retournerai probablement mais ce sera pour faire des longues voies qui, pour moi, ressemblent plus à de l'escalade.

Penses-tu que la croissance des niveaux en escalade s'arrêtera un jour?

Selon moi, il y a encore une forte marge de progression. L'escalade en tant que véritable sport n'a débuté qu'il y a quarante ans à peine. De fait on peut qualifier l'escalade de sport jeune dont les limites seront repoussées encore bien souvent. Peut-être pas par moi mais quelqu'un le fera sûrement.

Si ce n'est pas toi, ce sera qui? Qui est-ce que tu imagines être le grimpeur le plus fort du moment? Chris Sharma?

Chris est peut-être le plus fort grimpeur du moment mais c'est sans compter sur Ramonet et Patxi. S'ils consacraient plus de temps à la falaise personne ne pourrait dire quelle frontière ils seraient en mesure d'atteindre voire de dépasser.

Et penses-tu que les femmes parviendront un jour à supplanter les hommes?

C'est vrai que dans notre sport le niveau entre les deux sexes n'est pas très lointain mais les femmes restent très petites. Et la différence de taille joue énormément. Si je regarde cinq ans en arrière, je n'aurais jamais cru atteindre un tel niveau. J'étais simplement plus petit.

Question d'un grimpeur belge: ça fait quoi de grimper dans du 9a?

Je crois que c'est pareil quand quelqu'un grimpe du 7a et est à sa limite. Quand tu grimpes au maximum, tu n'as pas forcément le temps de réfléchir au niveau ni à la difficulté que cela représente.

Et quels sont tes projets?

Je ne dirai rien au sujet de mes projets parce que je ne les réussirai peut-être pas. Par contre s'il y avait bien un endroit où je voudrais me rendre, c'est au Yosemite.

Ok, bonne chance pour la finale et pour tes projets en falaise!

Tijl

PS: Adam a enchaîné la voie de finale. Il termine premier de la Coupe du Monde de Puurs.
PS2: Merci à Philippe Maurel (Nice-climb.com) et Vojtech Vrzba pour les photos.


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


29-09-09
Amazing!

01-10-09
Fortiche le garçon!

Ita

07-10-09
Tijl,

Goed to the point interview. Punt!

Bender


Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,