Liens
>
Articles 

Iceclimbing in the Western Alps

15 janvier 2000, 

Introduction

mois pour découvrir ce que le Web a à offrir au grimpeur de glace (européen). Nous avons réussi à trouver deux sites qui valent chacun le détour.

Le premier est la Home Page d?un guide français provenant de l?Argentière-la-Bessée, Gérard Pailheiret. A côté des nombreuses informations concernant les « Internationaux de la Cascade de Glace », ce site contient également des conditions de grimpe régulièrement remises à jour pour les cascades des environs.

Le deuxième, Iceclimbing in the Western Alps sera notre site du mois

Contenu

A travers son expérience vieille de plus de 16 ans, l?auteur de ce site nous donne une vue complète des cascades existant du côté Ouest des Alpes, autrement dit les alentours de Briançon.

Aussi bien pour les cascades de glace française qu?italienne, nous y trouvons des informations sur les possibilités de grimpe, mais aussi des informations pratiques générales concernant le comment y toucher, où loger, que manger, etc?

Bien que seule une sélection de chutes d?eau soit passée sous la loupe, c?est plus de 21 km de cascade qui sont compris dans ce site Internet, classiques ou simplement intéressantes. Les infos sur les possibilités de grimpe sont traitées avec douceur et, sans exagérer, sont un brin plus étendues que dans le topo (et oui, les topos sont aussi mentionnés sur le site?).

En ce qui concerne les fameuses « Formes du Chaos » à Ceillac, on peut trouver dans le topo un maigre petit paragraphe, alors que dans le site Internet, plus de 4 pages A4 sont écrites à leur sujet. C?est peut-être un exemple extrême (comme pour les chutes d?eau et ce n?est pas peu dire?), mais une page A4 de textes reste la moyenne par voie.

Les photos sont naturellement comprises dedans et à ce sujet, nous en arrivons à parler de l?autre aspect fondamental de « Iceclimbing in the Western Alps ». Le site contient un tas de photos aussi belles les unes que les autres. Il est certain que cela semble parfois surfait, mais nous y reviendrons plus tard.

En ce qui concerne le contenu, il n?évolue pas énormément. Disons simplement que le site grandit peu à peu? Chaque année, de nouvelles voies nous arrivent bien que l?auteur nous affirme qu?il n?y consacre pas beaucoup de temps.

Forme

A première vue, ce site Internet nous paraît simple, voire même un peu vieillot. Il en est de même pour le lay-out. Peu d?attention y est consacré, mais juste assez pour rester propre et, dans tous les cas, bien ordonné.

Par le biais de l?abandon des différentes fioritures, on se dit que cela aura une influence positive sur le temps de chargement. Cependant, la bât blesse quand on voit arriver la masse des photos. Comme dit le proverbe, ce qui est surfait nuit à la vitesse de chargement? On ne dit sûrement pas non à de belles photos, mais pour le surfeur, des photos sous forme d?icônes auraient été les bienvenues. D?un autre côté, une séparation en pages plus courtes devrait sûrement avoir un effet positif sur la visibilité de ce site Internet.

Jugement

Ce site est la référence pour le grimpeur de glace dans les Alpes : son contenu fera la joie de tous ceux qui font de ce sport leur passion. Par contre, sa forme devrait sans aucun doute être revue?

Iceclimbing in the Western Alps: http://icehome.in.pi.cnr.it

Jo


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,