>
Articles 

Urban Climbing

Muriel à la Basilique de Koekelberg

22 juin 2004, 

Ce 21 juin, la très fameuse Basilique de Koekelberg fut le temps d?un jour the place to be pour tous les médias du royaume. Monument vertigineux de par son architecture contemporaine, elle accueillait en (dehors de) ses murs Muriel Sarkany, la grimpeuse la plus connue de Belgique.
Etait-elle le théâtre d?une compétition ? Etait-elle le centre d?une conférence de presse ? Rien de tout cela. Muriel profitait du premier jour de l?été pour s?offrir une petite dose d?urban climbing.

Une première pour la Basilique mais pas pour notre Championne du Monde qui n?en était pas là à son coup d?essai.
Personne ne l?ignore, Muriel est passée maître dans l?escalade de bâtiment public. Après la Cathédrale d?Anvers il y a quelques mois, il était donc temps de s?attaquer à un monument bruxellois. La Basilique était l?endroit rêvé.

Un combat dantesque

De rêves, il n?en fut pourtant pas du tout question.
D?une banale grimpette, l?ascension des 89,90 mètres de la Basilique tourna rapidement au cauchemar. Tellement que nous pourrions la qualifier de dantesque?
Imaginez des trompes d?eau, doublées d?une escalade sur des joints de briques et autres morceaux de cuivre glissants et vous obtiendrez rapidement le théâtre des opérations.

Patinoire garantie...

Vous l?aurez compris, malgré quelques rayons de soleil l?après-midi, le Très Haut n?était décidément pas prêt à accepter que quelqu?un gravisse si facilement ce qui fut construit de la main de l?homme en Son honneur.

Muriel s?en est toutefois bien sortie. Tout débuta pas un morceau de goutière remonté en quatrième vitesse, pour continuer sur une cornière couverte de mousse face à laquelle elle fut obligée de s?incliner.

Réglettes microscopiques au programme

Venait ensuite le plus intéressant : un mur de briques aux interstices minuscules dans lesquelles seuls des doigts de championne du monde pouvaient se glisser. Ici pas de phalanges boudinées mais seulement 5 mm d?espacement entre chaque brique sur vingt mètres de haut.

7b selon Muriel, mais peu importe la cotation, elle parvint à gravir le crux en évitant même la sortie de secours. Une preuve que ce n?était pas pour la galerie !

Sortie du 7b...

Quatrième et dernière partie, la coupole en forme de cerise sur le gâteau.Transformée pour l?occasion en véritable patinoire aucune prise à tenir ici sauf peut-être une corde à tracter de bout en bout pour atteindre le sommet et faire la croix? Excusez? faire la pose devant la croix !

Sur la coupole à 10m de la croix

Restait à venir le rappel interminable et le bain de foule auprès des amateurs de vins des Côtes du Ventoux qui avaient fait le déplacement pour l?occasion.

Un tuyau + un rappel de 95m

On en redemande, mais sans la pluie s?il vous plaît !

Hubert

Nos remerciements vont au VBSF sans qui ces quelques photos n'auraient pas pu être prises.


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,