>
Articles 

Adventure Affair

La connaissance ou l'ignorance

22 février 2000, 

Question ?

Quel est le rendez-vous bisannuel auquel personne n'échappe à l'approche de janvier?
Et oui, ne vous arrachez plus les cheveux, il s'agit bien du Salon de l'Auto?
Le Salon de l'Auto se déroule à date fixe depuis maintenant quelques décennies et ne risque pas de disparaître de si peu. Sa dernière édition a encore battu des records d'affluence, ce qui tend à justifier sa pérennisation.

Mais alors, quel rapport avec la 7ème édition du Salon Adventure Affair qui se déroulait le WE du 18 au 20 février passé au Flanders Expo ?

Eh bien, pour tout vous dire, il n'y en a aucun, hormis que sa date de déroulement a vraisemblablement changé les donnes au niveau de l'attirance que le public pouvait en avoir.

Voyez-vous, la précédente édition de la grande foire des sports d'aventure s'est déroulée en novembre 1998 et aux dires de certains annonceurs, la nouvelle date a véritablement porté un sérieux coup de semonce à l'intérêt qu'ils en avaient.

En effet, le mois de février semblait être pour le moins " décevant " aux yeux de certains. Nous entendons par là que des tours opérators n'ont pas cru rentable d'apparaître à un Salon si proche en date des vacances d'été et si tardif par rapport aux séjours hivernaux?
Le mois de novembre aurait sans doute convenu à tout le monde. Affaire à suivre donc pour la prochaine édition.

Pour ce qui est du Salon proprement dit, se rendre à Adventure Affair relevait du dilemme entre la connaissance et l'ignorance.

Que vous soyez grimpeur, alpiniste ou amateur d'aventures en tous genres, il semblerait en effet que le seul intérêt de cette foire de l'aventure était réservé aux personnes qui ignoraient quelle allait être la destination de leurs prochaines vacances, voire celles qui ne savaient pas où acheter le dernier coinceur à la mode ou le tout nouveau système auto-bloquant hi-tech?

Effectivement, cela s'est révélé être correct au fil des minutes. Nous baladant dans les travées du Salon, nous nous sommes rapidement rendus compte qu'il s'agissait d'un agencement de surfaces d'exposition qui rivalisaient toutes par leur originalité, mais qui n'offraient rien de bien particulier à ceux qui vivaient l'aventure au jour le jour?

Le Salon Adventure Affair reste donc bel et bien un Salon pour faire des affaires? (excusez le mauvais jeu de mots).
Dans ce sens, il nous proposait le " où aller " ainsi que le " où acheter " et dans les deux cas, on était franchement servi.

De Madagascar à la Nouvelle-Zélande en passant par le Népal et l'Alaska, tous les pays du Monde étaient accessibles par le biais des nombreux tours opérators présents.

Pour le " où acheter ", pareil, avec la présence plus ou moins remarquée de tous les magasins en vogue de la Région flamande.

Bref, à la lecture de ces derniers paragraphes, tout semblait être dit.
Eh bien, non?

Après quelques allers-retours infructueux, nous eûmes tout de même la chance de découvrir à plusieurs reprises l'évasion que nous recherchions depuis le début !

  • Tout d'abord, tout au long de la très intéressante exposition photos organisée en collaboration avec le BAC et intitulée " Een eeuw bergsport " (" Un siècle de sport de montagne). Ce périple à travers un siècle de grimpe m'a permis de constater que rien ni personne n'avait été oublié et que l'escalade indoor était devenue (enfin officiellement ?) un sport à part entière? Super, non ?
  • Ensuite, grâce à la présence de plusieurs murs d'escalade, grands ou petits, mobiles ou non, voire de bloc? A en déduire que l'escalade attire encore les foules.
    noter, l'originale initiative de K2 Kampeerder, avec son mur de bloc et sa traversée en 7A (avec magnésie s.v.p.) donnant droit à un bon de réduction de 1.000 FB ! Quand escalade rime avec plaisir et engagement.
  • c. Enfin au rayon " explorations ", une série de reportages sur l'aventure sous toutes ses coutures : du sensationnel à l'éducatif, rien n'y était oublié, du moins à la lecture du programme.

En conclusion, le Salon Adventure Affair est à conseiller à tous ceux qui ignorent encore où aller (tant en vacances qu'au magasin du coin), plutôt qu'à ceux qui savent?

Ensuite, pour ce qui est de l'aventure, rien de bien grandiose hormis pour ceux qui rêvent ou aiment rêver et c'est bien là le plus important.

Pour finir, que les sceptiques qui ne connaîtraient pas encore notre Muriel Sarkany nationale soient bannis à tout jamais. Le Salon Adventure Affair lui a en effet décerné la " Boussole d'Or ", au même titre qu'Alain Hubert l'année passée. Il s'agit de son trophée annuel récompensant tout sportif ou aventurier qui, par son charisme ou ses réalisations, fait de sa vie une véritable aventure.

Une preuve de plus indiquant que le travail est toujours récompensé et que la reconnaissance de tout un sport vient parfois par le biais d'un des athlètes qui le pratique, ce que nous confiait Muriel à très juste titre.

Au nom de toute l'équipe du BCN, nous aimerions féliciter Muriel pour cette magnifique distinction.

Hubert


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,