Guide matériel
>
Articles 
The North Face Verto Jacket

The North Face Verto Jacket

Compacte, légère et fiable pour un prix bien lourd

27 mai 2011, 

Je me souviens de ma jeunesse. Le mois d’août rimait invariablement avec camps scout. Brelages, constructions en bois, feux de camps et randonnées étaient chaque été mon quotidien pendant une quinzaine de jours. Et comme on peut s’en douter la pluie s’invitait souvent à la table des festivités.
Je me souviens aussi de l’équipement. Avec le recul, on peut en sourire. Les grosses botines de marche – ça s’appelait ainsi à l’époque – le pull en laine et l’inévitable K-way. Difficile d’oublier la sensation que procurait ce K-way. Autant être honnête, ce morceau de nylon n’avait pas pour objectif de vous rendre la vie plus belle. Malgré son imperméabilité, il avait la facheuse tendance à mouiller autant à l’intérieur qu’à l’extérieur en cas d’effort. Adieu respirabilité. Adieu confort. C’était un autre temps.

Aujourd’hui, les fabricants rivalisent d’ardeur pour s’allouer les lauriers de la veste la plus légère, la plus confortable, la plus respirante. De fait, elles sont toutes imperméables...
Dans le genre, prenez la Verto Jacket de The North Face. Qu’elle n’a pas été ma suprise quand j’ai ouvert l’enveloppe dans laquelle se trouvait la veste. Vous avez bien lu: l’enveloppe. Un choc. Premier constat, 91 grammes toute mouillée. Ou, pour être exact, toute sèche. Avez-vous déjà pris en main quelque chose qui pèse 91 grammes? Si pas, faites-le. Vous ne sentirez rien. Niets. Nada. Nothing. Et c’est à partir de ce moment-là que les surprises se sont enchaînées.

Un prix extravagant

Tout d’abord son prix. 120 Euro! Une claque d’entrée de jeu! Pour ceux qui n’ont pas de calculatrice à portée de main, cela fait approximativement 1,3 Euro le gramme. Pour une pièce de nylon aussi légère, on peut se demander ce qui justifie cette extravagance. Le logo? Il y a certainement un peu de cela mais on a déjà vu pire. La qualité? Probablement. Comme pour tout, l’excellence et de la technicité ont un prix. Reste à prouver qu'elles y sont.

Paré contre le vent et la pluie

D’apparence frippée, la Verto Jacket n’a pas pour objectif de vous rendre plus sexy. Construite en 100% nylon (Pertex Quantum), la veste est tout sauf un chef d’oeuvre de grand couturier. Elle est implicitement dédiée aux activités sportives intenses comme la randonnée, le vtt ou l’escalade. Pas pour les balades citadines. Elle est comme qui dirait spartiate. Pour oser la comparaison, ces gentilhommes de l’Antiquité se promenaient torse nu, la Verto Jacket se porte comme une seconde peau... Selon The North Face, celle qui vous aide en cas d’urgence. Celle qui va vous protéger contre le vent et la pluie.

Pour m’en convaincre, il a fallu que je l’emmène avec moi au Pays de Galles. Avec les quelques semaines de beau temps auxquelles nous avons eu droit en Belgique, difficile de se faire une idée exacte de l’engin. Dans la vallée de Llamberies où vous n’avez que quelques moutons pour toute trace de vie ou à flanc d’océan près des falaises de Gogarth, j’ai été bien content d’avoir cet atout dans ma poche. Un vent constant a balayé la plaine pendant nos marches d’approche. Une fois la veste sur le dos, j’ai constaté une réelle différence de confort. Le vent était stoppé net. Il ne passait pas sous mes vêtements.

Pour ce qui est de la pluie, la protection est efficace. L’eau perle sur la surface en nylon sans pénétrer à l’intérieur. La Verto Jacket est même dotée d’un capuchon. Reste qu’elle n’est pas faite pour tenir longtemps sous une pluie intense. La veste étant constuite en plusieurs morceaux reliés par des coutures, celles-ci ont tendance à absorber l’eau, ce qui les rend humides lors d’une exposition prolongée.

Résistante et compacte

Au niveau résistance, The North Face promet une durabilité sans équivoque. En toute franchise, ne l’ayant pas testé en rocher, je n’ai pas d’avis à ce sujet. Même si elle a été utilisée dans les Alpes par les frères ibériques Pou, j’éviterais de me rouler avec dans un champ de cailloux. Ce n’est pas une Proshell, c’est du nylon. Tout ce que je peux dire c’est qu’elle a réussi avec succès le test du portage de sac à dos plein à craquer de matériel d’escalade. Les fermetures éclair sont sans reproche et je vois mal ce qui pourrait endommager la membrane si ce n’est un objet particulièrement coupant.

Dernière caractéristique de la Verto Jacket: son côté compact. C’est là qu’elle fait vraiment la différence par rapport aux softshells ou autres windstopper. Non seulement elle ne pèse rien mais elle se transporte extrêmement facilement. Comme les bons vieux K-way d’antan, la veste se replie dans une des poches (ici il n’y en a qu’une: la poche portefeuille) et ne prend pas plus de place qu’une balle de baseball. Une petite boucle en élastique permet même de l’accrocher au baudrier ou au sac à dos au moyen d’un mousqueton.

La comparaison avec le K-way s’arrête vraiment là. 20 ans de technologie y sont pour quelque chose. La Verto Jacket est plus légère, plus compacte, plus respirante, plus imperméable. Bref plus fiable. On aurait néanmoins aimer que son prix soit lui aussi plus... léger. Le prix de l’excellence et de la technicité sans aucun doute.

Hube

 

Fiche technique

Existe en modèle féminin
Composition: 7D 24 g/m2 Pertex Quantum-100% nylon micro-ripstop
Poids moyen: 91 grammes
Couleurs: Black, Deep Purple, Voyage Blue (photo), Centennial Red, Taxi Yellow
Tailles: S, M, L XL
Prix public conseillé: 120 Euro
Info: www.thenorthface.com


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


27-05-11
Je zou de naden kunnen seamsealen? Als het silicone gecoate stof is...


Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,