Guide matériel
>
Articles 
Prana Thresher Pant, fait pour l'escalade

Prana Thresher Pant, fait pour l'escalade

13 mars 2009, 

Souvent en escalade, on sort des séances avec les mains en miette et il est certain que si des salons de manucure existaient à la sortie des salles, ils rencontreraient un franc succès. Cependant, en escalade, il n’y a pas que les mains. Une séance, une vrai, implique un travail de tout le corps, genoux, fessiers, dos, avant-bras, épaules … quand on ne se prend pas une gamelle avec morflage intégral de l’avant/l’arrière du corps (biffer la (les) mention(s) inutile(s)). Une séance à Fontainebleau le week-end passé a réveillé à mon bon souvenir toutes ces sensations aussi délicieuses que dignes d’un salon… de torture.

Dire que j’avais oublié l’ambiance serait mentir. Les blocs de la Forêt restent à jamais gravés dans les mémoires. Par contre, j’avais complètement oublié les efforts de récupération que cela allait me demander. J’en tremble encore. Point positif, pas d’égratignures au niveau des jambes. Peut-être suis-je extrêmement doué mais peut-être est-ce dû à mon Prana Thresher Pant? Cela faisait quelques semaines que je le portais en salle. Et hormis les regards jaloux des autres grimpeurs (Prana a toujours eu la cote), je dois avouer qu’il ne m’avait procuré que de bonnes sensations.

Le Thresher Pant est fabriqué à base de 72% de coton et de 28% de nylon. Autant écrire tout de suite : pas de lycra, pas d’élasthanne, pas de futilité. Le pantalon offre une coupe droite et une teinte used (Prana prend soin de lui offrir quelques passages en machine afin de le doter d’un côté retro). En bref, un look urbain, à la « ouais, ça fait 10 ans que je grimpe dans mon jean, et je suis tellement bon qu’il n’est même pas déchiré, à peine usé »… J’ai adoré dès le début, même si après le premier passage en machine je me suis demandé si le délavage était normal ou si ma copine n’était pas douée...

De plus, cela faisait longtemps que je cherchais un pantalon de ce genre et de cette couleur. Grimper en jean est certes très cool mais quand même pas idéal : un jean, un vrai, c’est lourd. Ici le compromis look/légèreté est atteint ! C’est un pantalon pour les efforts sportifs, c’est sûr, mais avec un peu moins de traces de magnésie dessus il se porte très facilement en ville. En bref, un double style très actuel pour les fringues.

Qui dit léger, dit aussi adapté à des conditions météo plus favorables. Le Thresher Pant figure dans les catalogues été mais aussi hiver de Prana. A Fontainebleau, la température n’est pas descendue sous les 10 - 12°C. Plutôt chaud pour faire des perfs. Certes je n’ai jamais ressenti de sensation de froid mais cela confirme aussi que le pantalon devrait parfaitement convenir au printemps et en été lorsque le soleil tapera un peu plus fort. Difficile néanmoins de déterminer jusqu’à quelle température vous pourrez le porter confortablement. Mais vu qu’on a vécu en Belgique le plus rude hiver depuis 30 ans, je me dis que certains soirs, la température dans les salles a été bien plus basse : 8°C. Et là encore, pas de sensations de froid. En dessous, aucune idée…

Autre atout et non des moindres : sa résistance à l’abrasion. Après 20 séances d’escalade, 5 passages en machine à laver et 3 passages au séchoir (Belclimb ne recule devant rien pour tester le matériel) aucune peluche aucune écorchure, vraiment rien à signaler.

Au niveau confort, vous avez ce que vous achetez : coton et nylon. Le côté soyeux du lycra n’a pas sa place ici, mais ce n’est pas ce qu’on recherche.

Attention, tout de même, les tailles américaines sont trompeuses. Avec mes 185 cm, j’ai opté pour un medium et heureusement que le pantalon possédait une ceinture ajustable sinon j’aurais flotté dedans. Pas de compression au niveau des genoux - renforcés au passage - non plus grâce à la coupe en trois parties : bassin, genoux, tibia qui favorise un meilleur ajustement du pantalon avec les mouvements du corps.

Au final, qu’en dire de plus ? Et bien rien… Si ce n’est que j'ai eu du mal à lui trouver des défauts. Au prix de 69,99 Euro, on se trouve dans les prix du marché pour un pantalon de cette catégorie et compte tenu de la notoriété de la marque, vous ne devriez pas vous y tromper. Et faire dans la foulée pas mal de jaloux.

Hube

Fiche technique

Composition: 72% coton, 28% nylon
Couleurs: Earth, Cedar, Midnight (sur les photos)
Tailles: S à XL
Prix public conseillé: 69,99 Euro
Info: www.prana.com


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


18-04-09
Bonjour Hube,
Merci pour ton article qui donne envie de porter même habit. Peux-tu renseigner où se procurer si belle parure ?
Merci et bonne continuation
James

07-05-09
Hello James,

J'ai transféré ta demande à Prana. J'espère qu'ils pourront te répondre.

Hube


Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,