Guide matériel
>
Articles 
Boreal Piraña

Boreal Piraña

Mangeur de rocher

10 janvier 2007, 

Boreal Piraña, mangeur de rocher?

Après le Joker Velcro il y a quelques mois, il était temps de s'intéresser à un chausson gros calibre signé Boreal. Assez paradoxalement il a suffi d'avoir le nouveau Piraña en main pour qu'on se rende compte de sa qualité. Même s'il est de plus en plus difficile de se faire une idée sur LE chausson à acheter en ces temps de forte concurrence, il est une nouvelle fois évident que celui que nous vous présentons aujourd'hui plaira à certains mais pas à tout le monde.

Boreal PiranaEst-ce qu'il mange tout sur son passage? C'est la question que nous avons posé à la personne qui a eu le privilège de le tester. Et en amateur convaincu de la célèbre marque américaine aux deux chiffres, la première réflexion de Benjamin Fallet (plusieurs 8b+ à son actif) a été Pas mal...

Tout d'abord dérouté par la tenue de pied propre aux chaussons Boreal, Benjamin nous a assuré que le Piraña était néanmoins fort précis. C'est que chez Boreal on pense avant tout au confort des grimpeurs: la languette matelassée qui referme le chausson est super confortable mais n'en est pas moins fort épaisse. Déroutant... Va-t-elle à l'encontre des performances? Pas du tout à en croire notre testeur. Le chausson légèrement asymétrique a une pointe très agressive qui répond à une utilisation sur les gratons et autres réglettes... (On pense tout de suite à Freyr). Plate par essence, on aurait aimé que la semelle soit un brin plus plongeante. Sur la Face Nord de l'Al'legne il n'a donc reçu que la note de 9/10.

Autre constat: le fait que le Piraña soit fort rigide et en croûte de cuir nuit quelque peu aux sensations. Le chausson ne se donne pas du tout et ses 465 grammes aidant, on a affaire ici à un véritable mastodonte. Cependant, il garantit ce faisant une tenue de pied excellente au contraire des chaussons ultralight qui vrillent à la moindre torsion.
En ce qui concerne l'adhérence, elle est signée FS-Quattro. Difficile de juger même si question durabilité, elle a quasi la place de numéro 1.
Reste à évoquer le talon qui a pu être amplement mis à l'épreuve à Omblèze dans le Vercors. Assidu des dévers, Benjamin l'a utilisé dans tous les sens et à l'entendre, sa forme sculptée (celle du talon) a fait ses preuves.

Un véritable mangeur de rocher donc même si, comme on dit, l'habit ne fait pas le moine...

Fiche technique

+

Chausson polyvalent pour tout type de rocher. Avec un penchant pour les murs verticaux à léger dévers.

Semelle

FS-Quattro®

Taille

2 à 12 (demi-tailles disponibles)

Couleurs

Jaune/blanc

Poids

465 grammes (taille 6)

Prix public conseillé

102 EUR

Info

www.boreal-club.com

Hubert

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,