Guide matériel
>
Articles 
Black Diamond Ozone

Black Diamond Ozone

Une nouvelle génération de harnais qui fait ses preuves

10 décembre 2009, 

Une fois n'est pas coutume, quand j'ai reçu l'Ozone de Black Diamond, j'ai découvert avec beaucoup de surprise qu'il portait déjà les marques d'une utilisation intensive. Quelques précisions plus tard, j'ai été rassuré sur la solidité du harnais. Olivier Coenen l'avait porté pour sortir notamment Bansai XXL (8b+) à Freyr. De fait il avait déjà subi un nombre indescriptible de chutes (je suppose). Et même si je ne pouvais pas faire mieux qu'Olivier, je pouvais tout de même grimper avec.

Première mise en jambes à Klimax I, en moulinette...

La première mise en jambes a vraiment été extraordinaire. Une bande élastique s'adapte parfaitement à la morphologie des jambes, pas de boucles d'ajustage et a fortiori pas de métal ni de sangle résiduelle. A la taille, on retrouve une seule boucle d'ajustage. A vrai dire, pas vraiment nécessaire d'avoir plus. La technologie utilisée porte le nom de Kinetic Core Construction. Je ne suis pas ingénieur, mais en cas de charge, la répartition du poids se fait sur tout le baudrier ce qui minimise les mauvaises sensations.
Ce qui a sauté directement aux yeux du grimpeur que je suis, c'est le côté léger et confortable de l'Ozone. Il se fait invisible pendant l'escalade. Comme humain, avec une réactivité à la température assez haute, je grimpe assez volontiers torse nu. Conséquence, j'aurais préféré que la ceinture de protection en dessous de la sangle de serrage soit plus longue, mais cela ne gêne ni ne coupe ma peau. 5 centimètres de ceinture supplémentaires ne sont en soi pas nécessaires mais auraient été les bienvenus.
L'assurage laisse par contre à désirer. En salle, le pontet supérieur ne laisse que peu voire pas du tout de jeu. La pression se concentre principalement sur les sangles des jambes. Vu que ces sangles de jambes sont de taille minimum et que la ceinture se trouve principalement à l'arrière, j'ai ressenti une petite sensation désagréable à l'aine pendant l'assurage. D'autant plus quand le grimpeur était plus lourd que moi. Les sangles de jambes imprégnaient un peu trop de pression à mes muscles sur la face intérieure de ma cuisse. Croisons les doigts pour que cela ne se reproduise pas pendant l'escalade en tête.

Stage d'escalade en France

Suite logique de mes premières expériences en salle, une petite ballade dans le Sud de la France et précisément Orpierre. J'y ai donné un stage d'escalade pour débutants et ce n'est qu'en toute fin de séjour que j'ai pu vraiment essayer le baudrier. Cela m'a également permis de comparer mes deux harnais Black Diamond: le Focus SA et le nouveau Ozone.
Le seul point faible de l'Ozone - mais cela peut paraître logique - est qu'il n'offre que 2 porte-matériels. Les porte-matériels sont donc plus larges que sur un baudrier classique à 4 porte-matériels. Avec beaucoup de surprise, j'ai réussi à placer 20 dégaines dessus avec en plus un mousqueton supplémentaire pour la moulinette. Si vous faites la manip sur une dégaine, vous ne vous retrouverez donc pas avec un surplus de quincaillerie sur votre baudrier.
Celui-ci se positionne bien, maintient le poids sur les hanches et ne donne pas l'impression d'être trop petit. Grimper s'est fait sans problème et les sensations éprouvées ont été plus que parfaites. J'ai rapidement grimpé à mon niveau habituel et je n'ai jamais eu l'impression que le baudrier tournait ou gênait comme j'avais pu le constater par le passé avec d'autres harnais. Nous avons même eu la chance d'avoir une journée chaude pendant laquelle j'ai laissé tomber le t-shirt. Le toucher du baudrier sur ma peau fut aussi agréable qu'en salle. Un baudrier pour s'éclater. Deux 6b et un 6a plus tard, ma séance était bouclée. Je n'ai pas eu vraiment le temps d'en faire plus...

Encore un plomb à faire et le test sera bouclé...

Et cela s'est passé à Klimax II. Tomber doucement, aller en profondeur, rien de désagréable n'est transparu. Le baudrier s'est comporté à merveille tant dans la région de l'aine que des jambes ou du dos. Plus extrême vous l'utiliserez, plus vous en retirerez du plaisir.

En résumé

A la différence du Focus (plus orienté longues voies et disposant de 4 porte-matériels et d'une ceinture plus épaisse), je privilégierais une utilisation de l'Ozone pour l'escalade sportive. Celui-ci se plie beaucoup plus facilement, se comporte de la même façon et offre suffisamment de soutien pendant le travail des voies. Les longues périodes assis dans le baudrier ne causent ni problèmes de dos ni problèmes de jambes, ni traces d'irritations ou de pincements à la hauteur des reins ou de l'aine.
En portant un pantalon plus épais, vos jambes seront aussi moins sensibles au niveau de l'aine quand vous assurerez. Cette épaisseur permettra également que la force maximale du grimpeur ne se reporte pas sur le baudrier, ce qui offre beaucoup de confort avec le temps.
Je vais donc remiser mon splendide Focus SA au placard pour les performances en falaise. Seul l'Ozone aura la chance de cotoyer ma boîte à tartines dans mon sac à dos. On peut y placer pas mal de matos. Et certainement assez pour faire une longue voie!
Ne vous attendez dons pas à plus de la part de ce baudrier. Pas de gadgets, pas de sangles inutiles. Tout ce dont vous avez besoin et rien de plus!

Rudi

 

Fiche technique

Intègre la technique Kinetic Core Construction au niveau de la ceinture et la boucle pré-attachée Speed Adjust
Poids: 320 grammes (taille M)
Tailles: de S à XL
Couleurs: Burnt Orange
Prix public conseillé: 89,90 Euro
Info: www.bdel.com


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,