Falaise
>
Articles 

Val di Mello

No solo di Boulder

16 janvier 2007, 

Grâce au ?Melloblocco? le Val di Mello a acquis en deux ans une réputation bien méritée. Bien que le meeting rassemble chaque année des centaines d'afficionados du bloc, la vallée n'en abrite pas moins d'immenses parois de granit. L'une d'entre elles se détache du lot. Il s'agit du Qualido, un mur vertigineux avoisinant les 800 mètres à son point culminant. L'Europe possède également ses ?big walls?, pas besoin de se rendre au Far West pour en trouver.

Qualido

On dénombre une vingtaine d'itinéraires de 300 à 950 mètres sur le Qualido. De la vallée comptez une bonne heure et demie de marche jusqu'au pied de la paroi. Vous y trouverez un endroit pour bivouacer au sec (l'Hotel Qualido) ainsi qu'une rivière pour les besoins en eau. Sur le mur les relais sont solides, alternance de spits de 8 mm et de 10 mm en fonction de la voie choisie. En ce qui concerne l'équipement par contre, les ouvreurs ont appliqué la règle suivante: quand il est possible de placer friends et coinceurs, pas de spits. A contrario, quand les possibilités de placement se font plus rares voire sont quasi-inexistantes, le nombre de spits augmente mais reste très limité. Dans chaque voie vous pourrez même vivre quelques ?run-outs? spectaculaires. De temps en temps vous devriez également dénicher des sangles en suspension, surtout dans les parties en artif. En prendre quelques-unes ne sera d'ailleurs pas un luxe inutile. Pour ce qui est du cheminement des voies, il est rendu difficile par la rareté des spits et le granit compact. La plupart des itinéraires peuvent être grimpés en libre avec un niveau de 7b/7c. Pour les longueurs les plus dures, l'artif reste une solution, la difficulté variant dans ces cas-là entre A1 et A3. Comptez une journée complète pour gravir les voies même si pour les plus longues d'entre elles, vous devrez prévoir un portaledge et de quoi dormir.

Les itinéraires les plus faciles sur le Qualido sont Magic Line (principalement de la dalle?), Stargate, Artemisia, Melat et Vertical Holidays (A2). Ce qui rend le Qualido fort spécial c'est cette combinaison d'escalade typique au granit combinée au caractère aventureux des voies et de l'environnement. Du reste il nous a semblé que de grimper il n'en était pas beaucoup question ici. S'aventurer seuls sur la paroi n'est pas rare. L'équipement est réduit au minimum et l'évolution des voies n'est pas évidente, donnant parfois le sentiment de jouer le rôle des ouvreurs. Ajoutez-y le caractère sauvage des lieux et vous aurez compris ce que nous ressentions.

Artemisia

A la suite d'un gai mélange d'Italien, d'Espagnol et d'Anglais avec Simone, le propriétaire du Bar Monica (voir plus loin), nous jetons notre dévolu sur Artemisia. Voici quelques infos sur cette voie.

ArtemisiaLes six premières longueurs proposent principalement de jolis pas techniques sur adhérence. La lecture de la voie n'est pas évidente. La preuve, debout aux repos, impossible de discerner les prises de main et de pied sur le granit d'un gris compact. Une fois en chemin les prises réelles se mélangent aux appuis arrondis et la recherche de la combinaison idéale commence.

Juste avant le relais de la troisième longueur, vous serez confronté au premier crux de la voie. Cette longueur est côtée 6b. Attention, les cotations 'dalle' du Val di Mello peuvent être comparées aux cotations de Fontainebleau, elles sont même parfois plus corsées, certainement si vous n'êtes pas habitués à ce genre d'escalade. Jusqu'à un mètre du relais tout va plus ou moins bien et c'est l'instant choisi par le rocher pour vous imposer un pas en adhérence sans fin à six mètres au dessus du dernier spit. Pour atteindre le passage, l'escalade en dalle est déjà retorse sans aucun point de repos. Après avoir tenté à cinq reprises chacun, en ce compris la descente 'subtile' jusqu'au spit, nous décidons d'abandonner la partie et portons notre choix vers une 'solution naturelle'. A l'aide d'une branche de sapin sur laquelle nous accrochons une cordelette nous réussissons à cliper le relais. La route vers le sommet nous est de nouveau ouverte.

La quatrième longueur (L4) est comme qui dirait mentale et nous use les nerfs. Les deux suivantes sont belles et techniques et nous propulsent sous le premier toit (A1 ou 7b+). De même pour les deux suivantes, sixième degré avec pas de 7b ou A1. Nous découvrons de plus en plus de matériel sur la paroi mais les passages en A1 restent tout aussi acrobatiques. La L10 offre quelques mouvements de bloc (6b) pour dépasser un pilier vertical. Via deux failles dans le rocher (L12) on parvient finalement à se rétablir sur une sorte de pilier. A partir de là suivent deux longueurs plus faciles (L13 et L14) mais pas si évidentes que ça question cheminement. Le reste nous stigmatise. La L15 porte un grand coup à notre condition physique probablement à cause de la fatigue. La raison: avant et dans le crux pas grand chose pour s'assurer, hormis quelques pitons que nous sommes obligés de placer. Nous en laissons quelques-uns pour les futurs grimpeurs (fatigués) qui exploreraient l'endroit. Une fissure très physique en L17 et deux longueurs de dalle en style Val di Mello finissent de nous achever. La descente se fait au moyen de rappel dans la voie et ne nous a causé aucun problème de corde.

Echauffements pour le Qualido

La grande variété offerte par le Val di Mello découle de ses voies en terrain d'aventure. Le Val di Mello est néanmoins et surtout connu pour ses itinéraires en dalle. Les longueurs en adhérence se font sentir et sont souvent peu équipées (exposées). Travailler l'escalade en fissure et grimper en dessous de son niveau sont donc les deux mots d'ordre ici. Dans ces longueurs où vous pourrez exercer votre technique, vous arriverez souvent à des relais équipés de pitons, parfois de spits. L'info en question n'est pas toujours dans les topos mais on vous conseille fortement d'aller faire causette au Bar Monica, histoire de grimper plus sage. Le weekend peut être plus fréquenté dans les voies classiques, de nombreux grimpeurs de Milan, Bergame et des environs se rendant à Mello pour l'occasion.

Voici quelques itinéraires classiques d'une difficulté raisonnable:

Alba del Nirvana
Celui-ci se trouve sur le Tempo dell?Eden et avoisine les 135 mètres. Principalement du 4ème degré avec quelques passages en 5 (5c+/6a).

Kundalini
Il risveglio di Kundalini sur le Dimore Degli Dei fait 400 mètres de long pour une difficulté maximale de 6a+. Avec de temps en temps des passages en A0. En majeure partie du 4ème et 5ème degré, quelques passages en 6a, avec de très jolies longueurs agrémentées de fissures, dièdres et autres traversées sur adhérence. Beaucoup de matériel en place même si l'utilisation de coinceurs et de friends est indispensable dans la plupart des longueurs.

Luna Nascente
340 mètres de pur plaisir sur le Scoglio della Metamorfosi. Cette voie se situe au dessus du Dimore Degli Dei, avec un niveau maximum de 6b. Les passages les plus durs sont très bien équipés (pitons) et peuvent être gravis en A0, mais la voie en elle-même reste du 6a obligatoire. A noter une splendide longueur en 6a dans laquelle vous apprendrez à vous insérer intégralement dans une fissure. Celle-ci suit la longueur en 6b/A0. Les longueurs en dalle sont quant à elles peu voire pas du tout équipées mais sont d'une difficulté moyenne inférieure à celle de la voie (4c/5a). Kundalini et Luna Nascente sont parfois grimpables dans la foulée l'une de l'autre sur une longue journée d'escalade. Là où stoppe Kundalini débute Luna Nascente. L'approche de Luna Nascente reste toutefois possible à pied (1 à 1h30).

Oceano Irrazionale
Cette voie se situe sur la partie supérieure du Precipizio degli Asteroidi, un bloc de granit de 500 mètres. La partie inférieure atteint une hauteur de 300 mètres (Altare). Sur la première voyagent principalement des voies de dalle bien sous-côtées et tout aussi sous-équipées. Pas besoin de vous dire qu'elles sont également très peu à pas du tout protégeables. Suite à une approche aventureuse (décrite efficacement dans le topo de Jörg Van Känel) vous atteindrez la partie supérieure du Precipizio (1 à 1h30 de marche). De là démarrent 8 voies. Oceano Irrazionale suit une fissure verticale de 150 mètres jusqu'à un toit. Arrivé là vous devez traverser vers la droite en utilisant une fissure horizontale. Ce n'est qu'après le toit qu'arrivent les longueurs les plus difficiles (max. 6b). Les fissures verticales sont bien protégeables, l'horizontale un peu moins du fait de sa largeur. Une fois le toit dépassé vous allez littéralement baigner dans un océan de granit mélange de dalles et de fissures. La descente est envisageable en rappel (sur une ligne spécialement aménagée à gauche sur l'Asteroidi), mais aussi à pied, ce qui est beaucoup plus complexe. Il est également possible de descendre l'Altare en rappel, celui-ci étant situé à l'extrême gauche.

A côté de ces voies il existe un paquet d'itinéraires pour 'partir à l'aventure'. Du fait du peu d'info dans les topos et de l'absence d'équipement en paroi chacune d'entre elles est considérée comme une petite aventure en soi.

Informations utiles

Nous vous conseillons le camping Sasso Romenno pour les nuitées. Il vous en coûtera 16 euro pour 2 personnes/jour. A l'entrée de la vallée du Mello vous trouverez aussi le refuge/pension Gatto Rosso.

Deux épiceries sont ouvertes à San Martino, un tabac, LE bar Monica et juste à côté une bonne Pizzeria. ?Fiorelli Sport? est le nom de l'enseigne où vous pourrez vous procurer le matériel d'escalade nécessaire pour vos escapades. Le Bar Monica est géré par Simone Pedeferri connu dans la vallée pour son ouverture de blocs et de grandes voies. Il vous donnera les infos que vous désirez. Topos et Internet sont disponibles dans son bar, accompagné d'un singulier ?love? capucino au prix d'1,5 euro.

Attention, pendant les week-ends ainsi qu'en juillet et août, il est interdit de rouler en voiture dans la vallée du Mello par forte affluence. Une navette vous y conduira au départ du parking de San Martino. Le trajet à pied prend une quinzaine de minutes.

Topos

  • Website Paolo et Sonja: info et tuyaux clairs sur toutes les voies du Qualido, disponibles en pdf!
  • Val di Mello, 9000 metri sopra i prati (Paolo Masa, Jacopo Merizzi). Le topo le plus complet, seulement en italien, description et tuyaux plutôt brumeux, peu d'info sur le Qualido, néanmoins consultable sur le site www.valdimello.it. Uniquement disponible sur place.
  • Arrampicata Sportive e Moderne Fra Lecco e como (edizione Versante Sud, www.versantesud.it). Une partie dédiée au Val di Mello, les voies en terrain d'aventure ne sont pas reprises dans ce topo.
  • Plaisir Sud, Jürg Von Känel
    Une partie dédiée au Val di Mello, surtout les voies classiques.

Oups...

Gorik Dirix en Helmuth Pottelbergh 

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,