Falaise
>
Articles 
Lofoten, granit dans le grand Nord

Lofoten, granit dans le grand Nord

5 novembre 2012, 

Il est 11 heures du soir. Encore une fissure et quelques mouvements délicats sur plats et le sommet sera à nous. Nous sommes presque au dessus du Presten, une face de granit de 500m de hauteur. Le rocher est rugueux et se fend de splendides fissures. Complètement vierge de tout scellement. Il fait encore plein jour, partout autour de nous des montagnes vertes et la mer d'un bleu profond. Dans le lointain on aperçoit notre lieu de villégiature, Henningsvaer.

Nous sommes dans les Lofoten, un groupe d'îles norvégiennes situé à environ 100 km au Nord du Cercle polaire. Pour les amateurs de granit scandinaves les Lofoten se trouvent tout en haut de la liste au même niveau que Chamonix. Où qu'on pose son regard un pilier de granit émerge qui ne demande qu'à être grimpé. Ici on s'assure en posant ses protections. Tout au plus on découvrira quelques rappels disséminés ici ou là.

On trouve la plus grande concentration de voies d'escalade dans les alentours du village de pêcheurs d'Henningsvaer. Le village est construit sur un groupuscule d'îles reliées entre elles par un pont. Une fois sur place rendez-vous au Nord Norsk Klatreskole, le club d'escalade du Nord de la Norvège. Ils y tiennent là un agréable café et louent des chambres et des gîtes. S'y cache également un magasin d'escalade, surtout utile quand les fissures de granit engloutissent de nouveau un de vos friends. Aussi disponible au Klatreskole des topos, formations et autres ascensions accompagnés d'un guide.

On trouve la plus grande concentration de voies d'escalade dans les alentours du village de pêcheurs d'Henningsvaer.

Si l'envie vous prend de vous rendre encore plus au Nord, vous tomberez sur Kalle, un petit hameau  dans une baie magnifique. De là la vue est imprenable sur l'imposante face Nord du Vagakallen. Aux alentours de Kalle quelques voies de plusieurs longueurs. Un petit quart d'heure à pied vous mènera à Paradiset, où vous pourrez vous amuser dans des dizaines de voies d'une longueur. C'est le lieu de prédilection pour l'apprentissage de l'escalade traditionnelle.

Les plus belles voies que nous avons grimpées:

Vestpillaren sur le Presten, 400m, 6a+.
Presten est la plus belle face des Lofoten. Cette dalle de granit de 400m émerge littéralement de la mer. Les voies voyagent entre fissures parfaites et dièdres. La longueur la plus belle mais aussi la plus difficile s'appelle Slanting corner, une fissure en dulfer qui mettra vos mollets et bas du dos à rude épreuve. Un séjour escalade aux Lofoten ne s'envisage pas sans cette voie dans votre carnet de croix!

Lundeklubben, Store Festvag, 6a+, 100m
Trois longueurs de granit variées. La première est plutôt technique sur réglettes. Vient ensuite un sérieux dulfer avec un petit toit, suivi en dessert d'une dalle délicate.

Skiloperen, Festvag, 70m
Une fissure très photogénique dans un mur légèrement déversant, pleine de bacs à droite et à gauche de la fissure.

Gandalf Wall, différents niveaux, 100m
Vous pourrez vous occuper plusieurs jours sur le Gandalf Wall. On y trouve plétore de voies de deux à trois longueurs du 4ème au 7ème degrés. Le granit y est riche en prises, avec suffisamment de fissures pour vous mettre en alerte. De loin la face la plus populaire.

Puffrisset, 5+
Magnifique Finger crack en style yosémite en deuxième longueur.

Autres voies à conseiller (à cause desquelles nous reviendrons certainement)
Bare Bablaer, 5+
Storm Pillar, Vagakallen, 7+, A3
Storpillaren, Vagakallen, 7
Nordryggen, Vagakallen, 4+
Ruta 1910, Svolvergaita, 4+ (en ce compris le saut bien connu)

Julie-Anna Lowey-Ball & Hendrik De Winne
 

En pratique

Transport et séjour
La façon la plus rapide de vous rendre aux Lofoten est de voler vers Svolvaer via Oslo et Bodo. Vous pouvez également voler jusqu'à Bodo et prendre le ferry vers Moskenes, où vous pourrez louer une voiture pour un prix (plus) doux. Les endroits sympas où camper se trouvent à Kalle ou sous le Gandalf wall près de Henningsvaer. Si vous souhaitez une alternative pleine de charme, optez la location d'une cabane de pêcheur en bois (Rorbu).

Jour de repos
Allez pêcher et attrapez votre souper (bon pour le porte-monnaie). Les Lofoten sont aussi connus pour les randonnées et les ballades en bateau. La ville de Svolvaer et le musée Viking à Borg méritent une visite. Pour le reste, pas mal de sommets peuvent être atteints à pied. Par exemple: le Glamtinden, le Kongstinden et le Lowa Peak. Et si vous êtes vraiment fatigué, prenez le ferry direction le fjord Troll.

Saison
Vous aurez les plus grandes chances d'avoir du bon temps durant les mois de juin, juillet et août. Le mois de juin est connu pour être moins fréquenté mais aussi pour son soleil omniprésent nuit et jour. Idéal pour l'escalade sous le soleil de minuit.

Topo
“Lofoten Rock” de Chris Craggs et Thorbjorn Enevold, publié par Rockfax. On trouve également un update intéressant sur Internet (avec corrections de topo et nouvelles voies). Autre option: le topo “Lofoten, The magical Islands” de Ed Webster.

Matériel
Un jeu de coinceurs (de préférence quelques très petits), camalots C4 0.3 à 3 (prenez-en certains en double). Les C3 sont souvent utilisés. Vous ne trouverez aucun scellement aux Lofoten, sauf les voies destinées au rappel.


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,