Falaise
>
Articles 
Escalade en Namibie

Escalade en Namibie

A la recherche du bloc perdu

18 octobre 2014, 

Durant les mois de juillet-août, je décide comme à mon habitude de m’enfuir à l’autre bout de la Terre afin de me rendre compte que finalement j’ai envie de rentrer chez moi. Un peu comme à chaque fois. Mais là, je désire autre chose que des expés big Wall dans le froid, le vent ou la neige. Du coup, je me dis qu'organiser une expédition de bloc en Afrique serait une bonne alternative. Tout en gardant la part d’exploration, de découverte et de joie que me procure une expédition.

Une équipe d’explorateurs se constitue afin de remplir cette mission. C’est à cinq que nous partons: Jean-Louis Wertz, que tout le monde connait, Nils Favre, le masculin de Favresse, un grimpeur suisse très fort en bloc, Nathalie Hanssens, ma sœur, et Vivi Monteiro, la copine suisse de Nils.

Nous choisissons d’aller en Namibie. Pourquoi me direz-vous ? Et bien... pourquoi pas. L’Afrique nous tentait de par son potentiel, son climat, son exotisme. Et ce fut un bon choix. On avait repéré de multitude de zones de cailloux qui nous paraissaient réellement incroyables. Trois zones en particulier avaient retenu notre attention. Mais nous étions ouverts. Nous avions peu d’infos précises sur ce qu’on allait trouver sur place. Ni même par rapport aux autorisations d’accès de certains lieux possibles ou à propos de la qualité du rocher. Mais nous avions un mois devant nous. Ca reste l’Afrique quand même. Ne pas trop prévoir les choses, on risquait d’être déçu.

Une fois sur place, nous sommes subjugués par la beauté de l’endroit. Non pas que nous ne sommes pas habitués à de beaux paysages, mais encore une fois, la Terre nous montre ce qu’elle a de beau en elle. Ici, il s’agit beaucoup plus d’étendues planes surmontées de plateaux et de montagne. Un peu dans ce qu’on pourrait trouver en Australie avec les Grampians. Pour ceux qui connaissent.

Une bonne partie du pays est recouverte de champs de bloc de granite mais dont la qualité est inversement proportionnelle à la beauté...

Nous explorons beaucoup d’endroits en Namibie. Seulement, une bonne partie du pays est recouverte de champs de bloc de granite aux formes les plus incroyables les unes des autres, mais dont la qualité est inversement proportionnelle à la beauté. C'est-à-dire que plus de 90 à 95% du rocher que nous trouvons ne permet pas une escalade de qualité. Voire est tout à fait pourri.
Nos recherches ne sont pas vaines pour autant. Nous découvrons trois zones où l’escalade est incroyable. Toutes les trois se trouvent au Nord ouest de Windhoek. Finalement pas très loin les unes des autre. Il s’agit du petit Spitzkoppe, du Brandberg et enfin du Mont Etjo. Nous avions repéré les deux premières d’Europe grâce aux technologies modernes et aux récits de personnes ayant déjà été dans ce pays. La troisième, de loin la meilleure par la qualité du rocher et la sympathie des gens sur place, nous la découvrons au hasard de nos détours sur les routes en terre, seulement quelques jours avant de partir. Elle représente très certainement le potentiel le plus important pour le développement d’un site de classe mondiale en Namibie.

Tant au Spitzkoppe qu’au Brandberg, il a fallu trouver les petites vallées ou les coulées de rocher avec la meilleure qualité. Ce qui était frustrant par rapport à la quantité de rochers sur place. Par contre, au Mont Etjo, tout ce qu’on a vu était extraordinaire. Le seul bémol étant sans doute le fait de devoir rentrer pas trop tard, si possible avant la nuit afin d’éviter de croiser un léopard.

Nous avons ouvert une bonne quantité de blocs dans toutes ces zones. Les blocs les plus marquants sont sans doute les suivants:

Mont Etjo :

  • Madisa 8b

Brandberg :

  • Mission Solo 8a/+
  • Non peut-être 7c+/8a
  • Smerdiakov 7c+
  • Daman shit 7c

Klein Spitzkoppe :

  • Le Diamand : 8a+

Merci à tous nos sponsors tels que PETZL, le CAB, La Sportiva, Patagonia, Seeonee, CRUX, Care Plus et la Province du Luxembourg et Belclimb pour l’aide dont ils nous font part.

Stéphane Hanssens

 

La délicatesse du Poil - Trailer

Informations pratiques

Pour plus d’infos, photos et vidéos, n’hésitez pas à aller sur www.stephanehanssens.be ou www.jlwertz.be


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,