Falaise
>
Articles 
Escalade en Colombie

Escalade en Colombie

En plein coeur de l'Amérique latine

31 octobre 2011, 

Mai, juin, juillet, je quitte le Mexique où j'ai passé un mois en compagnie de mes amis. Direction le Sud de l'Amérique centrale pour quelques semaines de visite. Après deux mois sans avoir touché un morceau de rocher, je décide d'aller grimper en Colombie. Magique selon ce qu'on m'en a dit. Un pays relativement peu connu, surtout qu'on parle d'escalade, mais qui vaut vraiment la peine… et peut-être aussi le pays le plus sûr de toute l'Amérique latine. Etrange affirmation quand on sait que le pays a aussi une très mauvaise réputation.

Suesca

Suesca est le massif le plus connu de Colombie situé à côté du village qui porte son nom. Il compte beaucoup de voies en trad de tout niveau mais aussi des voies d'escalade sportive jusque 8b. Camping, hôtels et tout ce que vous pouvez imaginer avoir besoin est à disposition. Pareil si vous cherchez un partenaire d'escalade. On y trouve toujours du monde.

Macheta

Je démarre de Bogota avec 5 autres grimpeurs pour un long weekend direction Macheta. Après une période d'acclimatation parfaite (lisez fête et boissons) le groupe se rend à la falaise le lendemain matin. Un grand dévers de grès nous accueille.

Localisation: Proche de Macheta, à deux heures de voiture au nord-est de Bogota.
Style d'escalade: Très belles voies athlétiques en dévers, avoir une bonne résistance est souhaité. Le rocher en grès est solide. On y trouve la voie la plus difficile de Colombie (5.14a/b).
Saison: Grâce au climat doux et tempéré l'escalade y est possible toute l'année.
Facilités: Pas mal de petites auberges à disposition dans le coin. Non loin de là se trouve Suesca où vous pourrez nouer contact avec des dizaines de grimpeurs bogotanais qui s'y rendent chaque weekend.

Macheta dispose du climat idéal. Grâce au dévers impressionnant vous pourrez également y grimper en cas de pluie. On y grimpe de magnifiques voies qui peuvent atteindre 40 mètres de longueur. Au programme, des pas physiques sur du grès tout doux. La difficulté réside ici dans la nécessité d'avoir de la conti mais aussi de pouvoir gérer les séquences de bloc. Comme dans ce 7c sur-dur que j'ai eu l'occasion de grimper mais que j'aurais plutôt côté 8a+. Le fait d'être entouré de grimpeurs colombiens rend l'ambiance très chaleureuse. Par contre les moustiques vous rendront très certainement fou.

La Mosarra

Mon copain Jairo de Bogota que j'avais pu rencontrer quand je grimpais avec mes potes au Mexique m'indique que quelques-unes de ses amies se rendent dans le plus joli massif de Colombie. Une semaine complète d'escalade, je ne laisse pas passer ma chance. Deux jours plus tard je suis dans le bus avec ces filles roulant vers Bucaramanga.
Nous atterrissons dans une auberge familiale très accueillante. Je reçois une place pour dormir et suis invité à la table commune pour profiter d'un excellent dîner en compagnie de tous les convives. Et tout ceci, pour deux fois rien. Deux des jeunes qui tiennent l'auberge avec leur mère sont d'ailleurs les meilleurs grimpeurs de Colombie. De fait si vous souhaitez grimper des voies dures ou tenter leur projets ils vous accompagneront volontiers.

Localisation: De Bogota, prenez la direction de Bucaramanga. Sortir de la route deux patlins avant celle-ci. La Mosarra est l'endroit où est produit le meilleur café de Colombie.
Style d'escalade: Des voies dans tous les styles, du technique sur réglettes au déversant sur réglettes ou bacs coupants. Grès rouge magnifique, très compact. Intéressant pour ceux qui cherchent à grimper entre 6a et 8b.
Saison: Toute l'année grâce au climat optimal. Pas trop chaud. Après midi tout le massif passe à l'ombre.
Facilités: Deux endroits pour dormir à une demi-heure de randonnée des falaises. Vous pourrez y manger pommes et oeufs. Vous trouverez également un petit magasin sur la route principale qui va vers le massif. Une ambiance incroyable. Pas besoin de plus. Pour le reste, vous avez la grande ville de Bucaramanga au cas où il vous manquerait quelque chose.

‘La Mosarra’ est située dans le canyon impressionnant de Chichamocha. Les panoramas y sont magnifiques. Ce qu'il l'est moins sont les hordes de moustiques qui vous piquent jusqu'à ce que vos pieds et mollets soient complètement infectés. Ce massif vaut néanmoins le détour. C'est un des plus beaux qu'il m'ait été donné de visiter. Des voies extraordinaires entre 12 et 35 mètres. Du grès brut avec des itinéraires dans tous les styles avec ici et là des nids de guêpes et des Ruwe zandsteen met routes in alle stijlen, met hier en daar wespennesten en cactussen op de wanden. Echt een klein sportklimpareltje!

Sierra del Cocuy

La Colombie propose aussi quelques massifs plus sauvages pour les grimpeurs en quête d'aventure. J'ai moi-même passé une semaine dans les montagnes du Parque Nacional El Cocuy, où j'ai rencontré un grimpeur qui avait ouvert des voies dans le coin. Ces sont des lignes en trad de plusieurs centaines de mètres en haute montagne. Entre 4300 et 5300 mètres d'altitude. L'environnement est splendide et la flore y est unique. Au niveau température, rien d'extrême puisqu'on se situe au niveau de l'Equateur. Neige éternelle au delà de 4800 mètres. Je n'y ai pas grimpé mais j'y retournerai dans le futur. On y trouve des voies en terrain d'aventure et des petits sommets dans le lourd silence de la montagne. Personne à l'horizon. Magnifique.

David


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Contenu apparenté 
Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,