Escalade en salle
>
Articles 

Conseils d'entraînement généraux

25 mai 2006, 

Certains termes sont utilisés en entraînement et constitue le fil conducteur de celui-ci. On retiendra specificité, surcharge, fréquence et repos, durée et intensité, variation ainsi qu'objectifs et motivation. Lexique qui mérite une petite explication pour celles et ceux d'entre vous qui seraient tentés par l'aventure de l'entraînement.

Buildering in Leuven

Specificité: Chaque type d'entraînement est spécifique et trouve exclusivement sa place dans la partie du corps qui est utilisée pendant l'entraînement. Vous grimperez donc forcément mieux en grimpant beaucoup. L'entraînement en force vous apportera principalement de la force pour ces exercices spécifiques mais le transfert de l'acquis vers l'escalade proprement dite n'aura dans la majorité des cas pas lieu.

Surcharge: Pour la plupart des filières d'application en escalade, comme la force et la résistance, il est important de préserver une charge d'entraînement optimale. Trop haute ou trop basse cette charge aura un effet négatif, ce qui arrive très fréquemment même si le sujet ne s'en rend pas compte.

Fréquence et repos: La fréquence d'entraînement idéale donne à votre corps les impulsions idéales et les périodes de repos nécessaires. Le secret de l'entraînement réside dans la quantité adaptée de repos qui le suit!

Durée et intensité: La quantité de temps que vous passez à vous entraîner est plus importante que l'intensité avec laquelle vous vous entraînez. Grimper plusieurs fois par semaine, surtout pour un débutant, est plus efficace que grimper une seule fois à la limite. Une fois que vous vous imposez un rytme hebdomadaire plus intense, vous devez commencer à jouer avec l'intensité et la durée de vos entraînements.

Variation: Organisez des entraînements variés et plaisants. A un certain moment lorsque l'entraînement devient plus intense ou se fait plus fréquent il y a des risques de stagnation. C'est le signe annonçant la nécessité de trouver de nouveaux exercices d'entraînement. Il en va de même mentalement lorsque qu'on sait qu'un même schéma mène de façon irrémédiable à un émoussement.

Objectifs et motivation: La fixation d'objectifs réalisables dans un délai qui n'est pas trop long permet d'évoluer de façon beaucoup plus efficace. Vous gardez un oeil sur comment les choses se profilent, comment elles évoluent et vers où elles doivent mener. Il est ainsi plus facile de se fixer une marge de progression croissante. L'obtention d'objectifs intermédiaires et finaux favorise en outre le maintien de la motivation et c'est ce qui justement exige un bon entraînement. Sans motivation pas d'entraînement du tout.

Buildering in Leuven

Pour appliquer tous ces beaux principes à un entraînement vous devez vous connaître vous-même et acquérir l'expérience nécessaire. Suivez une construction en palier durant laquelle vous expérimentez plusieurs sortes d'entraînement. Jaugez votre corps et apprenez à connaître ses réactions aux stumuli d'entraînement. Vous parviendrez ainsi à jouer en quelque sorte avec. Apprenez aussi à dominer la fatigue mais sachez stopper quand il le faut. Ecoutez votre corps et sachez déchiffrer les signaux indicateurs que l'entraînement soumis est trop dur. Une fois ceci maîtrisé, vous serez fin prêt.

Buildering in AntwerpenEntraînement ne rime pas forcément avec douleur. Il y a une grosse différence entre douleur et gêne. Le dépassement systématique de vos limites maximales met votre corps en difficulté et peut dans le temps aboutir à des conséquences négatives. L'acidification n'est pas non plus une exigence pour mener votre entraînement à bien. Les schémas de récupation sont d'ailleurs aussi importants dans la construction d'une condition physique de base en béton. Si chaque session de travail mène votre corps aux frontières du supportable c'est un mauvais service que vous lui rendez. Il ne pourra pas récupérer de façon optimale, ce qui causera des échecs physiques synonymes d'échecs psychologiques encore plus durs à surmonter.

C'est pourquoi l'entraînement ne constitue pas le seul et unique secret pour progresser. Beaucoup de grimpeurs visent à améliorer leur technique et ce, surtout dans leur phase d'apprentissage. Expérimenter un panel de mouvements très variés aide à disposer au bon moment d'un arsenal de mouvements qui, alliés à l'influx énergétique, vous assurera de réussir des mouvements jusque là impossibles. Les positions et mouvements erronés sont la cause principale de l'échec dans la tentative.

En final ayez également à l'esprit que chaque individu doit en soi disposer d'un schéma d'entraînement unique. Les schémas d'entraînement clônés ne sont pas la solution, même s'ils représentent une facilité à la base. La façon dont Nicolas Favresse a atteint son niveau est spécifique à son propre corps, à ses prédispositions et au niveau d'application. Un autre corps, un autre esprit et un autre point de départ disposant d'autres points forts et faibles exigent un autre entraînement.

Tijl

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,