Compétition
>
Articles 

UIAA World Cup 2006

Etat des lieux après Puurs

7 mai 2006, 

Ce week-end et pour la troisième année consécutive, la salle Klimax de Puurs avait le privilège d'inaugurer la saison des Coupes du Monde d'escalade de difficulté. Sur un mur de prime abord peu propice aux compétitions internationales, et dans l'attente de la nouvelle structure qu'on nous promet pour fin 2007, on y a pourtant dénombré un record d'affluence en terme de participants: 91 prétendants. Du jamais vu.

A l'image de l'étape belge de ce week-end, la saison 2006 de Coupe du Monde s'annonce passionnante et le spectacteur assidu peut s'attendre à quelques rebondissements. Voici quelques éléments de réponse.

David Lama, 15 ans1. Une génération en devenir

Au vu de la quantité de grimpeurs engagés, on pourrait conclure que la compétition de difficulté revient au goût du jour? Même si elle n'a jamais perdu de sa superbe, il n'en est rien. La raison en est toute autre: on voit arriver sur le circuit une nouvelle génération de grimpeurs.

A l'image de l'équipe suisse forte d'une dizaine d'athlètes dont le fer de lance, Cédric Lachat, n'a que 21 ans mais est aussi un des plus âgés.
A l'image de l'équipe autrichienne menée par une Angela Eiter innamovible du haut de ses 20 printemps et par un David Lama, 2ème en Belgique, qui n'aura 16 ans qu'en août! 

Les exemples sont nombreux. Même en Belgique où plus de 70% de l'équipe inscrite ce week-end avait moins de 20 ans. 

 

2. Une diversification des disciplines

Là où on ne pensait que difficulté il y a quelques années, il faut aujourd'hui compter avec le bloc. Au regard des listes d'inscrits aux différentes étapes de compétition cette année, on remarquera que nombreux sont celles et ceux qui vont s'essayer aux deux disciplines de façon épisodique (ex: Chloé Graftiaux se concentre sur le bloc) ou assidue (ex: Angela Eiter vise le titre dans les deux disciplines).

Loin de préjuger des résultats de l'une ou de l'autre, on retiendra simplement que les seuls qui s'y sont essayé jusqu'alors (ex: Sandrine Levet en 2005) l'ont fait à leurs dépens. L'entraînement en escalade est tellement spécifique que l'espoir de briller pendant une saison complète dans les deux filières est plutôt mince.

Petit particularité cette année, les Coupes de bloc se terminent (déjà) en juin, ce qui autoriserait certains à changer leur entraînement à la mi-saison. Reste à voir comment ils s'y prendront.

Angela Eiter, une machine à grimper?3. Des règles en pleine évolution

Certaines en ont fait l'amère expérience ce week-end, les règles de la compétition de difficulté évoluent.

L'une d'entre elles, instaurée pour des raisons de sécurité, oblige les grimpeurs à clipper les dégaines au départ d'une prise imposée par les ouvreurs de la voie. En pratique, deux croix bleues sont placées sur le mur. Si le compétiteur les dépassent sans mousquetonner, il est sanctionné.

Erreurs d'ouvreurs ou erreurs de grimpeurs, une série de compétitrices en ont fait les frais en demi-finale à Puurs. Et non des moindres: Muriel Sarkany, Jenny Lavarda et Yana Chereshneva. Toutes trois prétendantes, si pas au podium, au moins à une finale!

Autre exemple en bloc où des demi-finales ont été ajoutées au programme et où les finales ont été complètement revues dans le but de les rendre encore plus attractives: dames et hommes en même temps, 6 compétiteurs, 4 voies.

On aura beau débattre sur la finalité de ces changements de règlement, une chose est sûre: face à cette multiplication, le compétitieur risque de s'y perdre.

Heureusement pour eux, pas encore de chemin de fer et de trains en passage sur les murs d'escalade. Chemin de fer fermés qui ont causé la disqualification de coureurs cyclistes prétendants aux places d'honneur au récent Paris-Roubaix. Un article enfoui dans les limbes du règlement en vigueur et non appliqué depuis 1957...

Hubert

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,