Compétition
>
Articles 

European Youth Cup

Un week-end à Imst

26 mai 2005, 

A 800 kilomètres au S?E de Bruxelles, nichée derrière la première barrière des Alpes autrichiennes, Imst toujours aussi coquette, accueille ce week-end la deuxième manche de la European Youth Cup ? 2005. Dans la KLETTERHALLE, superbe temple dédié à la pratique de l?escalade indoor, Helmut KNABL, président du club local et grand ordonnateur, orchestre avec brio cette compétition réunissant plus de 200 jeunes originaires de 22 nations (dont le Brésil !).

Avec une ponctualité digne de leur voisin suisse, les organisateurs mènent les qualifications tambour battant. Tel un feu d?artifice, simultanément sur 6 voies en fonction de leur catégorie, les grimpeurs s?éclatent, offrant, durant deux fois trois heures, un spectacle continu d?une intensité égale aux difficultés rencontrées. De la passerelle, située à une bonne dizaine de mètres de haut, on peut encore mieux apprécier et admirer l?évolution de ces acrobates chauve-souris. Ce n?est pas un vain mot, ici la grande partie des voies se réalisant la tête en bas, tous les grimpeurs se transforment en pipistrelles ou autres roussettes.

Dans les conditions proposées, exclusivement dévers, gros dévers et toits, la majorité de nos grimpeurs doivent résoudre LE grand dilemme. Modifier son évolution dans les voies ! Adopter un rythme plus rapide pour éviter l?asphyxie des muscles, quitte à commettre la petite erreur technique pouvant être fatale. Trouver la juste mesure entre « avancer » et précipitations. Parvenir à gérer les parties déversantes tout en gardant et récupérant suffisamment d?énergie pour attaquer les toits.
Finalement, nos compétiteurs sont plutôt bien inspirés et chacun tire leur épingle du jeu plus que honorablement. La mine réjouie des entraîneurs, Christophe DEPOTTER et Gérard HOFMANN en témoigne.

Voyons cela par le détail...

En qualification, c?est brillamment, sans bavure et en faisant parler leur classe, que Mathilde Brumagne, Chloé Graftiaux et Yannick Pasquazzo revendiquent par un double top, et oui !, leur place pour la finale.

Lara De Backer

Valentine Van Winckel (14ème) réalise un sans faute parfait dans sa deuxième qualif mais insuffisant que pour effacer ses approximations dans le toit de la première voie.
Lara De Backer (16ème) fait appel à toute son expérience mais aussi à sa maîtrise d?elle-même pour gérer un parcours qui ne lui convient pas, elle le fait impeccablement jusqu?au dernier blocage qui lui est par deux fois fatal.

Michaël Timmermans

Chez les juniors hommes, Michaël Timmermans (20ème) est décidément en verve en ce début de saison. Après une première voie on ne peut plus éprouvante pour les avant-bras, il va, dans la seconde, jusqu'à tâter du bac final. Avec une progression pareille, on le verrait bien se qualifier pour une finale avant la fin de la saison. Dans la même catégorie, Jérôme De Boeck relevant d?une blessure au bras et donc à cours d?entraînement en général et de conti en particulier se classe néanmoins 25ème, ce qui est de bon présage pour la suite.
Les nouveaux venus dans l?équipe poursuivent, quant à eux, la découverte des horizons qu?ils ne pouvaient imaginer. Leur application et leur volonté de repousser leur seuil de résistance leur font mériter pour Malorie Perreaux une 26ème place et Raphaël Fernandez une 35ème place. Dans ce superbe sport, c?est à ce prix que le métier rentre, ils en retireront certainement les fruits très bientôt. Ce qui est déjà le cas pour Sam Vanden Driessche qui réalise, au caractère, une belle performance dans sa deuxième voie et surtout le jeune Siebe Vanhee qui termine 24ème, mais en accrochant dans sa seconde qualif une superbe 16ème place partielle.

Dimanche, place aux finales ; on remet les pendules à l?heure

Dimanche, dès potron-minet, tout ce petit monde se retrouve à la salle pour vivre une matinée qui sera exaltante. D?une efficacité rare, les ouvreurs avaient prévu une voie pour toutes les catégories filles et deux voies pour les garçons, les A et les juniors devant en découdre dans les mêmes difficultés. Pourquoi faire compliqué si l?on peut faire simple ? Les catégories B ont l?honneur d?allumer les premières salves d?applaudissements. Chez les filles pas de belge, mais la française Charlotte Duriff qui se fait remarquer en gagnant en surclassement, en enchaînant la voie s.v.p.. C?est la meilleure façon de faire taire les mauvaises langues, mettant en doute ses exploits en falaise, abondamment relatés sur internet. Chez les garçons Yannick Pasquazzo, l?homme qui ne grimpe qu?avec les mains, après un début fébrile dans le léger dévers, il se récupère correctement dans le début du toit pour bourrer ensuite uniquement à la force des deux bras et aller à l?arracher chercher une superbe 8ème place, réalisant ainsi sa meilleure performance européenne. Dans cette catégorie, trois compétiteurs gagnent leur visa pour une super finale.

Yannick Pasquazzo

Catégorie youth A, quatre jeunes filles tapent la même prise et devront également avoir recours à une super finale. Ce ne sera, malheureusement pas le cas de Mathilde Brumagne, qui, à la sortie du premier dévers, ne retrouve plus les pieds et ? se classe 12ème. Pour les garçons, rebelote, une super finale à deux cette fois.
Le spectacle est total, les luttes sont acharnées, nous assistons à des ballets aériens, les pieds et les mains accrochés à la même réglette se font des politesses. Les artistes jouent de la talonnette, palpent les reliefs pour y découvrir l?infractuosité salvatrice. Il est vrai que la danse et l?escalade ont un point commun.

Nous en sommes déjà aux finales des juniors. Le quarteron suisse habituel se fait piéger et doit laisser filer la victoire. L?autrichien Thomas Neyer qui a mieux négocié cette voie dont, la première moitié fait la part belle aux modules, se réserve la plus haute place sur le podium. Et nous voici dans la finale juniors dames. La majorité des concurrentes s?écorche les ongles sur deux gratons placés dans un dévers en vague et éloignés l?un de l?autre juste assez pour être obligées de faire appel à un minuscule pied qui a le don de vous mettre en déséquilibre. Rien de tout cela pour Chloé Graftiaux qui d?un mouvement dynamique et précis efface la difficulté pour aller à l?énergie chercher le bac final. Cela mérite une première place sur le podium, mais aussi de partager la première place du classement provisoire de la coupe d?Europe avec la slovène Markovic.

Les super finales nous ont encore permis d?ovationner David LAMA qui s?autorise à enchaîner une voie que ni les A, ni les juniors n?avaient pu tutoyer. Une voie dont la cotation pourrait se situer autour de 8b+, oui madame ! et cela à 15 ans ! C?est du très grand art.

Après cela, il ne nous reste plus qu?à se frotter les yeux, et à se dire que nous avons passé un superbe week-end à Imst. Merci la grimpe !

André De Backer

 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,