Compétition
>
Articles 

Championnat du Monde de Chamonix

Muriel Championne

15 juillet 2003, 

Elle a gagné!

Nicolas Favresse sur le mur de ChamonixNon sans peine et grâce à un travail acharné et consciencieux, Muriel Sarkany s?est offert ce week-end le seul trophée qui manquait encore à son palmarès. Grandissime favorite, elle a confirmé tout le bien qu?on pensait d?elle en s?imposant au Championnat du Monde d?escalade de difficulté qui se déroulait cette année dans la capitale mondiale de l?alpinisme.

Et pourtant... Que d?émotions, que d?incertitudes chez son entourage à la veille de ce Championnat du Monde. Chamonix n?avait jusqu?alors pas porté chance à Muriel. En 2002, un pas morpho l?avait empêchée de conquérir un titre de Championne d?Europe facilement à sa portée.

On comprend donc que les supporters de Muriel véhiculaient beaucoup d?appréhension quant au travail des ouvreurs français.
Muriel, sereine comme à son habitude, avait tenté en vain de faire taire les ragots affirmant qu?elle partirait la peur au ventre. Il fallait voir ses fans scruter les difficultés de la voie, analyser les moindres mouvements susceptibles de la faire chuter à cause de sa petite taille. A entendre le résultat final, on a tendance à croire qu?il n?en fut rien tant Muriel nous gratifia une fois de plus d?une prestation exceptionnelle.

Récit d'un exploit

Pour cette édition 2003, les ouvreurs avaient délibérement opté pour un itinéraire plutôt continu se faufilant à travers les dédales de la structure. Résultat, 7 des 10 grimpeuses engagées en finale montèrent haut, très haut pour atterrir à la sortie du deuxième toit. Parmi elles, on notait les absences remarquées de Martina Cufar et Chloé Minoret toutes deux tombées précocement en demi-finale.

Muriel dans la voie de finale

Rien n?y fit. Avant le passage de Muriel, la succession de prises permettant la sortie vers le sommet n?avait encore été touchée par aucune grimpeuse. Même Sandrine Levet, sacrée Championne du Monde de bloc deux jours plus tôt, ne put solutionner la séquence. En rade et visiblement fatiguée par ses prestations répétées de la semaine, elle ne parvint que très difficilement à accrocher une troisième place en tenant du bout des doigts une prise que les autres n'avaient qu'effleurer.

Sourire aux lèvres et bras levésA côté d?elle, Emilie Pouget faisait figure de débutante. C?est pourtant elle qui fit la meilleure impression en valorisant la même prise et en se jetant sur la suivante avec, à la clef, une médaille d?argent bien méritée.

Brillantissime

Restait à voir Muriel au travail, ce qu?elle fit tout en puissance et tout en finesse. Tellement même que certaines personnes (de l?équipe de France pour ne pas les citer) furent littéralement subjuguées par sa maîtrise et son sang-froid.

Arrivée fraîche là où toutes les autres se débattaient avec peine, Muriel n?écouta que son courage pour jeter où Emilie Pouget avait échoué. Une, deux, trois? Les prises se succédaient et le public déchaîné comprit lui que la belge était enfin Championne du Monde. Une chute plus tard et c'est elle-même qui se rendit compte que son rêve venait de se réaliser. Elle avait gagné!

Nicolas Favresse et les hommes

Chez les Hommes aussi, les pronostics ne laissaient guère planer le doute. Supérieur lors des premières compétitions de l?année, Alexandre Chabot se devait de remporter haut la main ce Championnat. Information qui fut confirmée de belle façon dès les demi-finales où il se hissa plus haut que tous les autres concurrents.

Nicolas Favresse en qualifPourtant, les lois du sport sont ainsi faites qu?un concurrent ne gagne qu?en affichant une supériorité totale jusqu?au bout de la compétition, ce que ne fit pas le Français vu qu?il zippa au premier crux de la voie...

Trois autres grimpeurs parvinrent cependant à émerger du lot. Parmi eux se trouvaient un David Caude (FR) en forme éblouissante (3ème) , un Patxi Uzobiaga (ESP) transfiguré (2ème) et un Thomaz Mrazek (CZE) las de terminer en deuxième place et pour lequel cette compétition fut le parachèvement d?un travail de longue haleine. Bravo à lui.

A noter le beau résultat de Nicolas Favresse qui s?extirpa des qualifications en sortant à vue la voie de 8a. En demi-finale, les choses se corsèrent un petit peu plus, ce qui ne lui permit pas de se livrer comme il l?aurait vraiment espéré. Il termine à la 27ème place.

Les résultats complets sont consultables en ligne sur le site de l'ICC: www.icc-info.org

Hubert


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,