Compétition
>
Articles 
Bleau Open Teams 2009

Bleau Open Teams 2009

14 février 2009, 

En hiver le dimanche matin n'est pas ma matinée préférée et visiblement pas celle de beaucoup d'autres. La preuve en est qu'avec cinq minutes de retard à mon rendez-vous, je ne suis pas arrivé dernier. Au final nous décollons vers Gand avec une vingtaine de minutes de retard. Et du fait qu'en route nous avons dû faire demi-tour pour récupérer une paire de chaussons oubliée, nous sommes finalement arrivés sur place avec pas mal de retard. Avec du recul, ce fut plutôt éprouvant. Le Bleau Open Bouldering Sensation attire de par lui-même pas mal de monde. En résulte une incroyable masse bruyante. Ce dimanche au Bleau Open Teams, ce fut même exagéré.

Habillés et pourvus de nos tatouages au marqueur indélibile, on s'empresse de partir à l'assaut des blocs. Qu'un des membres de notre équipe soit tombé malade en dernière minute n'a pas posé de problème outre mesure. Nous avons rapidement trouvé un remplaçant et d'autres équipes ont aussi opéré quelques changements tactiques avec le coup d'envoi.

Lorsque deux membres du team réussirent le premier bloc, nous sommes arrivés à la conclusion que le troisième ne devait pas l'essayer. Deux tops étaient suffisants pour les points. Une fois le concept compris, place au petit shift tactique. Nous avions déjà perdu pas mal de temps dans notre escapade matinale, raison de plus pour que l'échauffement soit le plus efficace possible.
La foule nous oblige à nous séparer pour chercher individuellement les blocs à tenter. Certaines équipes ont décidé de travailler ensemble toute l'après-midi et campent au pied des voies jusqu'au moment où elles sont réussies. Du fait de notre retard, nous n'avons pas pu adopter un rythme similaire; nous décidons donc de choisir chacun les blocs qui nous tapent dans l'oeil et nous rassemblons de temps en temps.

Les ouvreurs ont réussi leur coup en offrant une nouvelle fois le meilleur de Bleau aux compétiteurs. Alterner blocs déversants avec dalles ne fut pas un souci. Et on n'a pas mis bien longtemps pour retrouver les sorties de voie 'monsters' propres à la salle. Pour les amateurs, j'ai noté un jeté au départ de deux micro-bidoigts, un bloc avec seulement deux prises: une grosse de départ à 20cm du sol et un gratton 15cm plus bas, et des blocs sur les deux murs verticaux au fond de la salle qui firent la part belle aux powergrimpeurs.

La compétition fut donc très variée et à entendre les réactions des compétiteurs et compétitrices, petits et grands, ce fut un événement très réussi. Un concept avec de l'avenir où du travail d'équipe résulte une autre façon de grimper en groupe et de s'encourager. Le fait que la pression fut par moment insoutenable ne peut que le confirmer. Grimpeurs et non-grimpeurs rassemblés dans une même salle, on se serait cru à l'intérieur d'un nid d'oisillons, surtout à l'approche de la montagne de sac à dos à l'entrée… Parfois la foule marchait gaiment  en dessous d'un grimpeur voire encourageait un autre alors qu'un troisième tapait un essai juste au dessus d'elle. Bref, vous l'aurez compris, les risques de vol de cailloux humains furent assez élevés. On peut se demander ce qui passe par la tête de certains grimpeurs certains weekends.

Mais pour finir la densité ne mit pas à mal les côtés positifs de l'événement. Donc…
…à la prochaine!

Tijl


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Photos 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,