News précédenteNews suivante
Compétition
>
Actualité 
A Imst, Mathilde Brumagne termine 8ème

A Imst, Mathilde Brumagne termine 8ème

12 août 2012

Le mois d'août est déjà bien avancé mais cela fait à peine un mois que le circuit international des compétitions de difficulté a débuté. Après deux étapes sur le sol français la caravane de la Coupe du Monde a fait escale à Imst pour la troisième des 9 épreuves du calendrier 2012.

Côté belge on a pu retrouver en Autriche nos Champions de Belgique en titre Loïc Timmermans et Mathilde Brumagne. Pour son entrée en matière cette année la Bruxelloise a littéralement joué avec le chrono. Arrêtée par le temps dans sa première voie de qualifications elle a dû s'arracher dans la deuxième pour obtenir son ticket pour la demi. La voie était chouette, assez continue nous indique Mathilde. Ici aussi j'ai été stoppée par le temps mais heureusement c'est passé... En finale la voie était beaucoup plus rési et il m'en a manqué un peu pour le coup. Je viens en effet de recommencer l'entraînement après un mois passé à Rodellar. (...) Tout s'est joué deux prises après l'endroit où j'ai chuté.
Mathilde termine 8ème d'une compétition où le chrono a joué les troubles-fêtes pour beaucoup d'athlètes, en ce compris Loïc Timmermans arrivé time out dans sa première voie de qualifications. Ce contre-temps a malheureusement hypothéqué ses chances d'accéder à la demi-finale. Il obtient la 32ème place.

Devant on notera la première victoire de la Japonaise Momoka Oda et le retour de notre voisin du Néerlandais Jorg Verhoeven.

Mathilde de conclure à une adaptation des règles en fonction des murs. Quand, comme à Imst ou à Puurs, les voies font plus de 50 mouvements et que le temps alloué pour l'enchaînement est de 8 minutes, doit-on parler de difficulté ou de vitesse...

Résultats de la Coupe du Monde de Imst 2012




Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire


14-08-12
Cela fait maintenant plus d'une dizaine de Coupe du Monde où il y a des faits illogiques entre règles et ouverture. Ce qui est surprenant, c'est que ce sont les même erreurs qui sont faites et refaites lors de ces compétitions : voies beaucoup trop longues par rapport au temps règlementaire (pénalisant les grimpeurs lents) ou voies de finales trop faciles entrainant trop de top (alors que l'équipe d'ouverture à l'occasion de voir le niveau des concurrentes et d'anticiper cela sur base des résultats des qualifications ou des demi-finales). Les voies trop faciles obligent les grimpeurs à grimper plus vite vu les nouvelles règles de vitesse qui sont critiquées par la plupart des athlètes.

Ce qui est encore plus surprenant, c'est que ces ouvreurs ne reçoivent aucune remarque ou blâme de la part de l'IFSC, continuent d'ouvrir sur les compétitions les plus importantes de notre sport.

Et ceci malgré le fait que l'IFSC organisent de plus en plus de formations d'ouvreur internationaux incluant de plus en plus de participant qui n'ont aucune porte d'entrée dans le circuit pour remplacer les chef-ouvreurs des équipes commettant ce genre d'erreurs flagrantes.

L'IFSC n'a jamais ouvertement, du moins à ma connaissance après tout ce temps. Est-ce que l'IFSC veut réagir par rapport à cela? Je n'en ai pas l'impression.

J'ai l'impression que l'IFSC VEUT obliger les compétiteurs à grimper plus vite à travers l'ouverture mais sans l'afficher ouvertement ce qui est incroyable de la part d'une fédération internationale.

JO JO JO, le but ultime ...


Les archives des news 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,