cany
>
Articles 

Techniques de canyoning dans le Barranco de Lapazosa

Bujaruelo ? Pyrénées espagnoles

25 septembre 2006, 

!!! Les techniques expliquées dans cet article comportent un risque certain. Ne tentez pas de les reproduire sans un encadrement sérieux si vous ne disposez pas de l'expérience suffisante !!!

Le temps était au beau fixe l'été dernier dans les Pyrénées espagnoles. Les caprices montrés par les dieux de la météo sur toute l'Europe eurent tôt fait d'avoir leur effet positif sur les niveaux d'eau dans les canyons. Fin août certains jours purent même être comparés avec les belles journées de juin tellement les niveaux étaient hauts. Conséquence de quoi le facteur fun en fut grandement augmenté, en maintenant nécessairement le risque à un niveau lui aussi élevé.

Une connaissance approfondie de toutes les techniques est dans ces cas-là vivement conseillée. Il n'existe d'ailleurs pas de meilleur endroit que les défilés aquatiques d'un canyon pour les expérimenter.
Ce précepte en arrière-pensée, nous nous dirigeâmes par une belle journée du mois d'août vers le Barranco de Lapazosa. Le Lapazosa est un joli petit canyon constitué d'une succession de petits rappels. Certains d'entre eux peuvent être dévalés en toboggan alors que d'autres par saut. Une fois que le canyon s'ouvre à nouveau ce sont des rappels plus longs qui sont proposés. Comptez entre autres deux rappels de 33 mètres que vous pourrez faire en une fois si vous disposez d'une corde de 60 mètres. Vous m'expliquerez comment deux fois 33 font 60?

Le charme de ce canyon réside dans son caractère élevé. L'altitude, les sommets avoisinants proches des 2600 mètres et la proximité du Parc national de Ordesa et Mont Perdu procurent un doux sentiment de bien-être. En outre ce canyon offre plusieurs échappatoires et est praticable dès la fin du printemps. Pour y accéder, une sérieuse marche d'approche de 45 minutes est nécessaire, pour ensuite passer quelque trois heures à l'intérieur et finir par une promenade d'une dizaine de minutes vers votre voiture.

Eerste helft van de grote rappel...

Les premiers rappels se succèdent rapidement sans nécessiter beaucoup de techniques spéciales. Débuter avec du facile ne fait jamais de mal. Occupés avec nos cordes à simple et double, nos huit, pirana ou autre demi-cabestan nous en sommes rapidement venus à la suite logique avec l'apprentissage de la clé d?arrêt. Logique dans le sens où vous devez d'abord vous assurer que vous atteindrez la base en toute sécurité pendant que quelqu'un d'autre s'occupera d'installer les cordes sur le point. La clé d?arrêt est un noeud de blocage qui permet de stopper en pleine descente et de lâcher complètement les deux mains. Très utile quand la corde est coincée derrière un rocher ou un arbre, quand un noeud s'est formé dedans ou simplement quand vous désirez prendre une belle photo.

La clé d?arrêt se réalise comme suit:

  • Faites une boucle avec la corde de rappel en dessous du huit
  • Faites passer la corde de rappel dans cette première boucle et serrez (noeud de mule autour du descendeur)
  • Faites une ganse suffisamment longue pour faire une demi-clé autour du descendeur
  • Pour garantir 100% de sécurité, si la manoeuvre doit durer, vous pouvez attacher la longe dans cette dernière boucle.

Clé d'arrêt

La même technique est réalisable avec d'autre système de descente mais nécessite la formation adéquate. Il s'agit là de la seule technique qui ne se débloquera jamais, même pas lors d'un rappel libre effectué avec une victime comme excédent de poids. C'est pourquoi cette technique est souvent considérée comme la base de nombreuses autres.

Aandachtig zekeren is de boodschapLors d'un des rappels qui suivirent il nous sembla intéressant de nous remettre en mémoire la technique de l'assurance par le bas. C'est une technique qui reste très simple mais qui nécessite un regain d'attention quand tout semble bien se passer et que cela en devient même embêtant. L'objectif de cette façon d'assurer est de se placer en dessous du rappel et de récupérer une éventuelle faute qui serait commise par la personne en train de descendre. La réalisation correcte de cette technique passe tout d'abord par la recherche d'une position stable à la base de la chute d'eau et avec vue sur le rappel dans son entièreté. L'assureur tient la corde dans ses deux mains en donnant à la personne qui descend assez de mou pour qu'elle effectue une descente en toute autonomie. La corde est de préférence maintenue à hauteur d'épaule ou plus haut afin qu'un seul coup ferme sur la corde suffise. Cette technique ne peut fonctionner véritablement que si l'assureur réagit promptement. Dans le cas contraire la personne qui chute atteindra rapidement une trop grande vitesse. 

Un canyon qui propose autant de rappels que le Lapazosa apporte en proportion une quantité importante de lovage de corde. Pour ne pas devoir à chaque fois dérouler et enrouler la corde il existe ce que l'on appelle le kitbag. Pour glisser facilement une corde à l'intérieur il existe quelques tuyaux bien utiles.

  • Faites en sorte que l'extrémité inférieur de la corde soit toujours accessible de préférence en l'attachant 
  • Créer un point de passage pour la corde et placer le kitbag en dessous de ce point
  • Faites de petites boucles de corde dans le kitbag et remplissez tout d'abord un côté afin que les deux extrémités de la corde s'enroulent aussi facilement
  • N'oubliez pas d'attacher fixement l'extrémité

A l'installation du rappel le sac de corde peut être lancé vers le bas et ne va pas être emporté par le courant grâce au noeud à l'extrémité inférieur de la corde. Lors d'un rappel ne nécessitant moins que la moitié de la corde déroulez seulement la longueur suffisante afin de descendre avec le sac au baudrier.

Inkitten maar!

Avant de profiter un maximum des chutes du Lapazosa nous expérimentâmes une dernière technique au nom de code suivant: le débrayable du haut sur un brin. Cette façon d'installer un rappel permet de minimiser les points de frottement et de faire descendre une personne bloquée très rapidement, ce qui pour ce dernier scénario, est très apprécié quand vous êtes bloqué sous la chute et profiter d'un bon jet d'eau en pleine figure.
La technique fonctionne aussi bien sur demi-cabestan que sur un huit. La voici présentée avec un huit:

  • Pendez la corde sur un point
  • Passez la partie supérieure de la corde à travers le point et faites défiler la longueur de corde souhaitée (normalement jusqu'au dessus du niveau d'eau du bassin inférieur)
  • Installez le huit de l'autre côté du point (côté où se trouve le sac à corde)
  • Faites une clé d'arrêt dans le grand rond du huit
  • Testez la tension

Debrayable

Au moment où nous considérâmes que le plaisir devait prendre l'ascendant sur l'apprentissage des techniques la descente fut soudain un peu plus rapide avec, on vous l'accorde, son lot de chutes. Si vous désirez chuter de façon optimale suivez ces quelques règles:

  • Ne sautez jamais les deux pieds en même temps mais procédez tout simplement en faisant un pas en avant. Cela garantit un vol stable.
  • Faites en sorte qu'au moment de l'impact vos jambes soient collées l'une contre l'autre et vos genoux très légèrement pliés. Cela garantit en premier lieu une répartition égale sur les deux jambes de la force d'impact en cas de contact avec le sol pendant que les genoux servent d'amortisseur. Le dos s'en porte également mieux. 
  • Fermez vos bras sur votre poitrine. Vous épargnez ainsi l'articulation de l'épaule, diminuez l'invasion d'eau dans le nez et épargnez à vos mains la sensation de picotement
  • Essayez de rentrer en contact avec l'eau le plus verticalement possible. Vous éviterez ainsi un beau plat du dos mais aussi du visage.

Ainsi s'acheva notre courte mais très plaisante session de remise en forme.
Keep it safe!!

Tijl

Manuel Technique de descente de Canyon - Ecole Française de descente de Canyon     Topo: Descentes de Canyon dans le Haut Aragon ? P. Gimat, J.P. Pontroué


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,