cany
>
Articles 

Garganta de Barrosa

Etude d'un canyon

5 août 2003, 

Hydrologie/ Hydrographie

Bassin versant: surface totale 13,5 km2
Bassin d'alimentation: Bassin versant + extra. A mon avis il n'y a pas d'autres sources ni des grottes qui entrent dans ce canyon parce que toute la vallée est constituée en granite.
Points dangereux: Il faut se réaliser que la place où se trouvent les souches des arbres peut être bien dangereuse puisqu'on peut être entraîné au-dessous de ces troncs quand il y a assez d'eau dans le canyon. Une évaluation du débit faible ou élevé de cet endroit est donc bien nécessaire.
En plus il y a un grand bief en amont du courant du canyon. Cela implique l'obligation d'être très prudent dès qu'il fait mauvais.
Température de l'eau: ± 7° C à midi en août

Régime

pluvial
A cause de la forme de la vallée, spécifiquement un grand cirque, la végétation pauvre et les grandes plaques de roches il ne faut pas attendre longtemps la crue. Alors qu'on est obligé de sortir du canyon dès qu'un orage ou du mauvais temps se présente.
A propos de cet aspect de l'étude j'ai écrit le petit article en annexe.

Les effets d'un orage

A propos du régime pluvial et la faune et la flore je dois encore mentionner une chose bien importante. L'été passé j'ai vu l'effet d'un orage dans ce canyon. Heureusement nous avons pu sortir assez tôt avant que l'orage arrive. La photo montre l'effet désastreux d'un orage tellement fort. Ces deux photos ont été prises sur la même place, là où on peut installer le deathride. La première photo a été prise une semaine avant l'autre. Au milieu de ces sept jours il y a eu un orage de plus de 8 heures.

orage

Non seulement les pierres qui ont rempli tout le canyon font preuve du danger causé par un orage de tant de force. Plus bas dans le Rio Barrosa il y a un pont. Le débit normal de l'eau au-dessous du pont se trouve plus ou moins trois mètres plus bas que le pont. Et la rivière a plus ou moins quatre mètres de largeur. Alors qu'il y a assez de place pour une grande quantité d'eau, le jour après l'orage nous avons quand même constaté que l'eau s'était passé au-dessus et à côté du pont. Cette crue énorme ne venait pas seulement de Garganta de Barrosa mais aussi du Pinarra. Nous pouvons conclure que l'effet d'un orage dans ce canyon est assez dangereux. Heureusement on peut rencontrer assez d'échappatoires avant le rappel final. Après ce dernier rappel vous devez continuer jusqu'à la fin du canyon, encore 250 mètres plus loin. Tout ça implique l'obligation de bien évaluer le temps avant d'entrer dans le canyon et avant de commencer la descente de la cascade ultime.

Petite remarque: Cet orage m'a aussi donné beaucoup de problèmes avec l'étude de la faune et de la flore. Après l'orage il n'y avait strictement plus rien a trouver jusqu'à trois mètres au-dessus du niveau normal de l'eau parce que tout était sablé par la crue.

Géologie

conformation: granite et en conséquence tout le canyon est bien glissant et arrondi. Vous pouvez aussi constater que le canyon est ouvert et qu'il s'y trouve pas mal de toboggans. A cause de l'érosion mécanique vous pouvez seulement rencontrer des goulottes comme mouvements d'eau dangereux.
En plus vous pouvez constater que ce type de roche a une structure très friable résultant en danger au dernier rappel ou se trouvent beaucoup de pierres non stabilisées dans le parois. Au-dessous du cirque se trouvent parfois de grands bloques tombés: Des témoins du danger de la granite.
Histoire de la géologie: La vallée du Garganta de Barrosa est un grand cirque formé par des glaciers dans les périodes glaciaires. Cette présence des glaciers a logiquement été la raison de la formation du canyon en contrebas.
Faune et Flore: Lorsque j'ai constaté la présence des Ephemera et Plecoptera je pouvais évaluer la qualité de l'eau étant bonne, presque excellente. Aussi pour la raison de la non-présence des humains plus haut dans la vallée et seulement quelques vaches ou moutons.
En plus vous y trouverez beaucoup de traces des sangliers, parfois une couleuvre à collier ou une vipère. A propos des plantes je n'ai aucune idée. En plus je n'ai pas trouvé tellement de choses parce que j'ai fait l'étude de ce canyon après un orage qui était catastrophique pour la faune.

Topo

topo

Le canyon continue encore 200 mètres après le captage d'eau mais j'ai considéré cette partie comme pas important parce que vous n'y trouverez pas beaucoup d'eau. En plus il faut bien faire attention pour que le captage ne s'ouvre pas pendant que vous êtes dans cette partie.

Description

Agglomération/commune: Le village le plus près est Parzan au sud du canyon. Bielsa se situe encore un peu plus vers le sud.
Route: d'Ainsa suivre le A-138 vers la France/ Bielsa. Il se trouve un parking un kilomètre après la gare frontière à la gauche de ce A-138 justement avant les deux virages en épingle à cheveux de l'Hospital de Parzan.
Accès: Le chemin qui monte vers le début du canyon se trouve à une vingtaine de mètres au sud du pont.
Retour: Dès le captage d'eau monter l'escalier et suivez le petit sentier. Si vous avez descendu encore plus bas dans le canyon vous devez remonter jusque la route.
Points remarquables : Le bloc où le canyon commence.
Les deux cirques (toboggan, rappel de 16m)
L'arbre au-dessus du dernier rappel.
Difficultés: grand toboggan, rappel de 16 mètres, mouvements d'eau dangereux avec grand débit
Matériel: Corde de 30 mètres, sangle, combinaisons
Dimensions: longueur +/- 600 mètres dénivellation +/- 70 mètres
Hauteur du départ: +/- 1550m
Horaire: approche 15 minutes; descente 1 heure ; retour 2 minutes
Première: P. Gimat et quatre compagnons
Période: fin du printemps jusqu'en automne
Il faut vraiment bien évaluer le débit au niveau de la retenue du canal de Barrosa et le bulletin météorologique
Remarques: Il faut être bien prudent avec les cailloux dans le dernier rappel sûrement après un orage.

Impression Personnelle

A mon avis, ce canyon est parfait pour l'initiation à la descente de canyon. Il offre la possibilité de faire un peu de tout. De sorte que le moniteur peut être très flexible en fonction des clients.

Le premier avantage du Barrosa est le cadre, l'ambiance du canyon qui est bien étonnante. Le canyon est très ouvert alors qu'on peut voir les montagnes qui l'entourent. Je dois aussi mentionner le petit cirque du toboggan de 12 mètres, le cirque du rappel de 16 mètres et l'arbre qui se trouve à droite de ce dernier rappel au-dessus de la cascade. Cet arbre m'a toujours étonne se trouvant en équilibre faible avec ses racines à la surface.

En plus il y a la diversité des émotions qu'on peut éprouver. Pour commencer: avec le rappel de 6 mètres on a déjà le choix entre descendre en rappel, un deathride ou en sautant mais là il faut bien être prudent parce que le départ et très glissant. Après ce deathride on trouve quelques petits toboggans et le toboggan de 12 mètres. Pour ceux qui ne veulent pas descendre en glissant du toboggan le moniteur peut installer un rappel sur deux broches chimiques. Pour terminer il y a le rappel de 16 mètres. Ce rappel est encore suivi par un petit siphon vraiment gai (s'il est ouvert) et quelques petits toboggans.
Si les compagnons veulent encore plus des expériences vous pouvez choisir de quitter le canyon juste à gauche avant le moulin qui se trouve à droite et de faire la descente du Pinarra inférieure. Ce dernier existe en 2 toboggans assez amusant.

Finalement il y a la possibilité d'après avoir terminé la descente complète prendre la voiture et monter plus ou moins un kilomètre en direction de la frontière pour faire la descente du Pinarra supérieure. Un canyon qui existe en 3 toboggans et un rappel impressionnant de 32 mètres.
Avec ces trois canyons vous pouvez être sur d'une journée amusante dans un cadre étonnant de haute montagne.

Histoire humaine

Le moulin fait preuve d'une industrie qui a eu lieu dans ce canyon. Premièrement il y avait les mines qui utilisaient le moulin pour générer de l'électricité. Après la fermeture des mines on a transmuté l'infrastructure vers un captage d'eau pour la canalisation vers la centrale hydroélectrique de Lafortunada et Barrosa.

Tijl


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,