cany
>
Articles 

Canyons Aux Baléares - Thierry Achmétoff

A livre ouvert

18 janvier 2006, 

Le nouveau topo est arrivé!

Ne vous faites pas d'illusions. Nous n'allons pas évoquer ici la prochaine édition du topo de Freyr. Rien de plus qu'un petit article sur une perle que tout touriste à l'esprit aventureux devrait avoir dans ses poches en se rendant à Majorque. Une fois n'est pas coutume, nous avons décidé de mettre de côté l'escalade pour vous emmener à la découverte des rivières écarlates sillonant le nord de l'île. Un détour aquatique qui prouve encore une fois que Majorque est et reste un bout de rocher aux secrets bien gardés.

Le topo ?Canyons aux Baléares? est une réalisation signée Thierry Achmétoff, un spéléologue considéré comme le précurseur du canyoning au début des années '80. Il a aussi été à l'origine du Manuel des Techniques de la EFC et a visité Majorque jusqu'à ce que l'île germano-espagnole n'ait plus de secrets pour lui. Un travail de longue haleine à qui veut l'entendre.

Sa passion pour ce morceau de rocher perdu au milieu de la Méditerranée s'est transformée en un magnifique topo, aussi lisible qu'éclairé.
Après une introduction générale sur l'île et son histoire, l'auteur s'est penché sur les facilités de logement bon marché et accessibles.
Suivent six pages comprenant les lignes de conduite de la pratique du canyoning et son côté éthique. Soyez-en sûrs, ce sport n'est pas sans risque et il exige un respect tout particulier de l'environnement dans lequel il se pratique.
Une fois cette introduction terminée, le plat de résistance prend toute sa forme. Un total de quinze canyons sont décrits dans cet ouvrage parmi lesquels quatre peuvent facilement être qualifiés d'exceptionnels. L'auteur apose sa cotation personnelle aux différents canyons sous la forme de pourquoi pas suivi de à faire voire même d'immanquable jusqu'au summum sublime. Vous y trouverez les infos nécessaires au sujet du matériel à emporter, les temps de réalisation moyens, les périodes idéales dans l'année, les dimensions et difficultés, une cotation pour la qualité de l'équipement, les possibilités de navettes et enfin l'engagement. On dirait bien que tout ce qui aurait dû être présent dans ce topo s'y trouve effectivement. Un vrai chef-d'oeuvre!

Une attention toute particulière est apportée à la localisation des canyons eux-mêmes. Comment les atteindre facilement et à quoi ils ressemblent à première vue? Une carte des environs complète habilement ces descriptions afin de mettre en évidence le cheminement des cascades.

Les illustrations sont à taille de page et donnent un aperçu très clair des caractéristiques du canyon présenté: par exemple, avertissement des dangers en cas de montée des eaux dans le Canyon de Na Mora et quantité de place disponible lors de relais pénibles (dans les Cascades de Molinet seules trois personnes peuvent trouver place à la moitié de la chute d'eau d'une hauteur de 95 mètres).

Page après page, on imagine ce à quoi un vrai topo de canyoning devrait ressembler. Le danger lié à la saturation d'information est présent mais l'auteur a vite fait de trouver l'équilibre. Le fait que seuls 15 canyons soient décrits dans cet ouvrage n'y est pas étranger. L'auteur distille d'ailleurs savamment son humour à coup de notes piquantes rendant la lecture plus facile.
Sa définition du canyoniste le prouve complètement: Animal de genre humain ayant une carapace de neoprène et s'agglutinant en haut des cascades. En quête d'établissements où il pourra se délecter de liquides jaunâtres et pétillants après une journée d'exploration.

Tijl


Même si cet article traite d'une publication avec l'accord de l'auteur, le topo est malheureusement introuvable en Belgique. Pour vous le procurer, envoyez un petit mail à Tijl.

Traduction: Hube 


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,