cany
>
Articles 

Canyoning dans l'Ain

Pour un deuxième week-end de détente

31 mars 2006, 

Une petite ballade dans le département de l'Ain était au programme de notre mois d'octobre. Ce département se situe juste en dessous du Jura et constitue une région pas si trépidante que ça dû à la relative petite taille des canyons. Pressentiment qui s'est pourtant rapidement révélé trompeur. Ensemble avec 5 copains, nous y avons découvert une multitude de canyons très ludiques. Du fun à l'état pour un long week-end de détente.

Semine

Les Gorges de Chaley peuvent être considérées comme un classique. Ce petit canyon ouvert (2h30) voyage dans un bois au travers d'un dédale de bassins. La plupart d'entre eux sont assez profonds pour tenter un saut ou une glissade. Le plus beau est que vous ne devez pas choisir, car après un saut vous remontez très rapidement à la surface pour sauter à nouveau un peu plus loin ou simplement jouer au toboggan. Comble de surprise on y trouve également quelques siphons. On ne s'étonnera dès lors pas que la rivière devienne la piscine rêvée pour les jeunes du coin en période estivale.

Gorges de Chaley

 

Fouge

La Fouge dans le petit village de Cerdon vaut son pesant d'or au regard de ses rappels. Après un petit rappel d'ouverture on se prend un gros bol d'oxygène avec un rappel époustouflant de plus de 40 mètres en dévers. Le point d'ancrage est constitué par un arbre qui pend juste au dessus du vide. La rivière elle-même explose de tous les côtés de l'arbre. La conséquence est que vous serez immergé dès le départ et pourrez choisir entre deux chutes d'eau. La sensation est délicieuse. Un peu plus loin suit un rappel facile d'une trentaine de mètres. Parfait pourrait-on dire. D'autant plus que la plus grosse cascade est pour la fin. Une plongée dans le vide de plus de 65 mètres qui se laisse descendre tout aussi facilement. A mi-chemin une pause permet de profiter du paysage. Au départ, deux points d'ancrage: un à droite et un à gauche. 15 mètres plus bas, un second afin de terminer la cascade en deux rappels.

 

 

 

RhebyLes Treffond-Pernaz et Rheby sont de petits canyons étroits tout à fait faisables en un jour. Ils sont courts et ne sont pas trop éloignés l'un de l'autre. Pour le Rheby pas besoin de navette. Ici, c'est le rendez-vous des amateurs de sauts. Dans le Treffond une série de petits sauts complèteront les batifolages dans les piscines naturelles. La cascade la plus haute culmine à une hauteur de 10 mètres. Malheureusement impossible d'y sauter. Le Canyon du Rheby est tout aussi ludique, surtout qu'il ne fait que 400 mètres de long et que ses rappels se suivent très rapidement. A mi-chemin du canyon ?après un passage sous un immense rocher- vous attend un rappel sympa. L'eau jaillit d'un trou étroit et ne laisse la place qu'à une seule personne à la fois. Une sorte de boîte aux lettres vous mène à la sortie via un trou sous le rocher. S'en suivent quelques sauts dans une eau respendissante de clarté. Le canyon finit par un C9.

 

 

Le Semine (amont) est également situé dans le département de l'Ain, même s'il s'agit d'un canyon du Haut Jura. Les rappels y sont plus hauts et le milieu de ce canyon est ouvert. Il dure aussi plus longtemps que les canyons de l'Ain déjà vu plus haut (>3h30). Son départ est étroit avec une suite de petits rappels et ci et là un saut. Une fois l'étroit passage dépassé deux longs rappels de 30 mètres vous attendent. Point négatif: les longues marches obligatoires entre les rappels. Vous avez l'impression de participer à une randonnée en forêt... et il n'est pas rare d'y rencontrer une famille en pleine promenade. Cependant avec le rappel dans les grandes cascades qui suivent c'est tout le charme du canyoning qui réapparaît. Le décor est splendide, la descente spectaculaire. La ballade se ponctue par une magnifique série de petits rappels.

Semine

Au Plan d?Hotonnes vous trouverez un agréable gîte d?étape La Grange des Plans. Limité à 15 personnes mais disposant d'un cuistot hors pair. Ce qui n'est pas négligeable pendant un week-end de canyoning.

Dietger Geeraert
Photos: Kurt Schrauwen

Traduction: Hubert Canart


Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire

S'inscrire



Les archives des articles 

Actualité 
Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Compétition Que retenir du Championnat de Belgique de bloc 2015?

Le dernier Championnat de Belgique de bloc 2015 a vu le sacre de Simon Lorenzi et Chloé Caulier. Devant une assistance clairsemée de par la proximité des vacances, les deux grimpeurs ont affirmé leur supériorité avec beaucoup d'aisance.

7 janvier 2016,

Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

Escalade en salle Hungaria fermée, quelles sont les alternatives d'escalade à Leuven?

A Leuven, une ère s'est achevée ce 30 décembre 2015. la salle d'escalade Hungaria y a définitivement fermé ses portes. D'aucuns diront que c'est tout un pan de l'histoire de l'escalade belge qui se termine. Quel futur pour les grimpeurs locaux?

4 janvier 2016,